Petit béguin et gros pépins

Daniel CASANAVE, Patrice LARCENET, Vincent ZABUS

Glénat, 2013
Les Chroniques d'un maladroit sentimental, T. 1



Premier acte du nouvel amour de Gérard Latuile. Il a rencontré Florence, elle lui plaît, il la veut. Serait-ce la femme de sa vie ? Elle est plus vieille que lui et a trois enfants. Elle a également une poitrine de taille normale. Son coeur lui murmure qu'elle est désirable mais sa raison observe, amusée, qu'elle ne rentre pas tout à fait dans le moule de ses précédentes conquêtes. Et tant mieux ! Quand on voit comment ça lui a réussi. Ce premier round ne sera pas sans embûches cependant (ben oui, sinon il n'y aurait pas grand chose à raconter).

Bon, ils s'y sont mis à trois. On a donc un héros un peu à l'ouest qui descend tout droit de monsieur Jean qui aurait fait un tour par chez Tronchet pour la louze et Pedrosa pour le dessin. Le narrateur, qui est aussi le héros, s'adresse en quasi-permanence au lecteur. Lui posant des questions, resituant le contexte, éclairant les péripéties, faisant aussi appel à quelques interlocuteurs imaginaires. Le résultat n'est pas désagréable mais laisse un peu sur sa faim l'amateur de finesse psychologique/ethnologique. Il y a un certain nombres d'auteurs, de séries, d'albums qui se sont frottés aux fameux trentenaires qui ont du mal à se trouver et/ou à vaincre leurs problèmes émotionnels. Celui-ci n'est pas sans intérêt mais a besoin d'être un peu creusé, tant au niveau de la profondeur qu'au niveau des péripéties de sa relation avec sa donzelle. A voir au suivant opus. Je signale au passage qu'on ne se tord pas de rire, et que ce n'est pas le but du trio malgré ce qui est "vendu" en quatrième de couv'. Comique, d'accord, humoristique, sans contestation. Soyez avertis.

Marion Godefroid-Richert


"Les femmes sont souvent chiantes, voire toujours quand c'est des canons !" Un constat très perso sur lequel Gérard Latuile, un nom de gagneur, s'appuie pour son rencart avec une nouvelle possible conquête. Ce gars-là est quand même capable de demander à son ex des conseils pour draguer la nouvelle ! Mais cette nouvelle femme lui plaît un max. Pourtant, elle a des petits seins. C'est fou, quand même !

C'est carrément fou aussi quand Gérard Latuile décolle au moment où Florence lui propose de l'accompagner au théâtre, mais se cache quand il remarque qu'elle a deux gosses. Gérard Latuile, version vieux, prodigue ses précieux conseils à lui-même, plus jeune. Quant à maman, elle sort de la cuvette des toilettes pour donner ses incontournables conseils ! Et quelle maladresse de la part de ce Gérard, qui transforme son appartement en serre lorsqu'il croit percevoir chez Florence une tendance écolo. Manque de chance, elle aime pas trop, mais par contre, Chagall, elle adore. Et là, l'amoureux transi n'a rien préparé !

Et les réunions de famille : rien de tel que d'avouer qu'on a une copine de quarante ans et qu'elle a trois enfants : ça te plante une ambiance d'enfer dont on se souviendra longtemps dans les annales familiales ! Quant à la première visite aux enfants de sa nouvelle, là, c'est du lourd. Elles ont du caractère... Sûr que, le Gérard, il va en baver un max.

L'album est organisé en quatre chapitres : la carte du tendre de Gérard. Amusante aussi cette façon de s'adresser directement au lecteur. Ça donne une vraie pêche au boulot. L'album est plutôt pas mal, plein de réflexions personnelles et rigolo. J'ai bien aimé.

Marc Suquet

partager sur facebook :