And back

François BOUCQ, Alexandro JODOROWSKY

Glénat, 2013
Bouncer, T. 9



Sceller la bouche avec du plomb fondu, ça surprend un peu chez Bouncer. Ajoutez-y sexe et coups de fouet et là ça devient un peu trash. Mais ça passe bien, car l'univers décrit par Boucq et Jodorowsky est celui d'un pénitencier transformé, à la suite d'une mutinerie, en lupanar géant au milieu du désert. Bouncer doit s'en évader pour ramener et faire juger Pretty John, le bossu meurtrier.

L'atmosphère singulière est soulignée par ce personnage double porteur d'un masque recouvert de fibres de cactus au niveau de la bouche pour ne pas qu'on reconnaisse sa voix. Mais aussi par les Skulls, ces indiens élevés dans la connaissance du désert et capables de supporter sa température en pleine journée.

L'ensemble décape donc dans ce deuxième tome du diptyque commencé avec l'album précédent. Remuant mais excellent ! Bien sur, à ne pas mettre entre des mains innocentes.

Marc Suquet


  

To Hell

François BOUCQ, Alexandro JODOROWSKY

Glénat, 2012
Bouncer, T. 8



Avec Bouncer, on sait que l'on va toujours passer un moment agréable. C'est aussi le cas avec ce huitième tome de la série. Bouncer se lance à la poursuite de quatre hommes, assassins d'une femme enceinte et de son bébé. Un  scénario simple, efficace et qui ne fait pas que promettre puisque l'on suit la poursuite à travers neige et verglas avec plaisir. Un perso original : Pretty John, l'infâme assassin et amateur de violences faites aux femmes qui offre cinquante dollars aux prostituées pour leur administrer en public des coups de fouet !

C'est bien, mais c'est pas non plus génial : le scénario est classique, bien classique et il ne faudra pas chercher la surprise puisqu'elle n'existe pas. Le dessin est bon et joliment colorié.

Bref, un album sympathique mais sans surprise.

Marc Suquet

partager sur facebook :