Chroniques de Jérusalem

Guy DELISLE

Delcourt, 2011



Puisque sa femme, Nadège, part pour une mission MSF d'une année, Guy décide de l'accompagner et de découvrir la nouvelle ville dans laquelle il va résider avec sa famille : Jérusalem

Ce bouquin est la description du quotidien de Guy. Son étonnement d'abord devant la complexité des situations : le mur de séparation entre Israël et Gaza, le statut privilégié des habitants des colonies, les contrôles interminables dans les aéroports, les ultra-orthodoxes et leurs sept enfants par famille, la démocratie de la presse israélienne, le toit de MSF portant le nom de l'asso afin d'éviter les bombardements, les ultras qui se bourrent la gueule une fois par an, la commémoration de la Shoah où tout s'arrête dans la rue...

L'auteur montre aussi les petits côtés de la vie de famille : dur d'être papa quand maman bosse et que les deux enfants sont en congés. Dur surtout à Jérusalem où les jours de week-end sont différents selon la religion et où les bouchons multiplient la durée des trajets en voiture. Et encore la vie de tous les jours à Jérusalem : un couple arabe qui se tient par la main, c'est étonnant, mais plutôt lié à une blessure à l'oeil de monsieur qu'à une expression de tendresse ; les glaces que les vendeurs ne distribuent plus durant les fêtes juives car elles contiennent de la levure...

Bien sûr, le dessin n'est pas essentiel : il n'est là que pour appuyer le témoignage. On ne cherchera donc pas un coup de crayon virtuose mais plutôt de l'efficace et du descriptif.

C'est simple, personnel et touchant. Le témoignage d'un nouvel habitant dans un endroit explosif : pas très rentable pour le peu de croquis réalisés par l'auteur durant son séjour mais bien plutôt pour la découverte d'une ville que Guy a bien du mal à quitter à la fin de son année de séjour. J'ai aimé.

Marc Suquet

partager sur facebook :