Mary Kingsley : La Montagne des dieux

Guillaume DORISON, Esteban MATHIEU, Julien TELO

Glénat, 2012



Mary Kingsley, c'est le genre de nana gonflée : en 1893, se balader seule en Afrique, drapée dans sa tenue de bonne famille anglaise (robe noire en crinoline et ombrelle toujours brandie). Un look qui n'empêche aucunement la jeune femme de s'embarquer sur un vapeur jusqu'en Angola, qu'elle traverse à pied ou en pirogue, moyen de transport qu'elle a bien sûr appris à manier.

L'album, dans la collection Explora de Glénat, qui devrait compter au moins quatre titres, raconte l'histoire de cette Alexandra David-Néel plutôt branchée Afrique. Lâchée par son guide, l'exploratrice n'hésite pas à se lancer seule dans la jungle à la rencontre des Lwenas, un peuple accueillant, mais aussi des Fangs, peuplade moins sympathique car branchée par la gastronomie à base de chair humaine !

L'album est agréable, tant le personnage de l'exploratrice ingénue et gonflée l'est également. On parcourt un album distrayant qui ne révolutionnera tout de même pas la bande dessinée. La conclusion faite des réflexions de la jeune exploratrice devant le soleil couchant, est un peu fleur bleue, genre déclamation romantique de Scarlett O'Hara devant Tara !

Marc Suquet

partager sur facebook :