Terminus Saïgon

Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS, WINOC

Bamboo, 2014
La Rafale, T. 3



La fin de la Rafale, le train blindé chargé de ravitailler les soldats durant la guerre du Vietnam. Le convoi transporte des civils vers Saïgon : les élèves en philo d'une classe, des religieuses et bien sûr de grands bourges ! Le trajet ne sera pas de tout repos, le Vietminh sera au rendez vous !

Une fin convaincante : c'est toujours documenté, intéressant et prenant. On notera le développement des personnages : My Linh la prostituée vietnamienne du Paris, agit pour le vietminh mais est également victime de ses méthodes inhumaines d'occupation de villages vietnamiens et de prise d'otages. L'ingénieur Daguet, plein de respect pour la légion. Stupides, les Américains qui sortent le plasma sanguin du frigo pour le remplacer par des roteuses. Et bien sûr un gros c. de notable qui joue son rôle à la perfection.

Une très belle fin chargée d'histoire !

Marc Suquet


  

La Rafale

Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS, WINOC

Bamboo, 2012



1948 : le jeune ingénieur Daguet est tranquillement allongé à fumer sa pipe dans une fumerie de Saïgon. Pas de bol, l'opium n'est pas de bonne qualité. Pas de bol non plus, un capitaine de la légion va totalement réduire à néant sa fumette : Daguet doit partir s'occuper de l'entretien du train que les Français souhaitent mettre en place, la Rafale, et dont l'objectif est de sécuriser la piste Ho Chi Minh.

L'album nous replace dans la guerre d'Indochine, celle des Français. Il rappelle la difficulté pour l'armée française d'assurer la sécurité le long de la fameuse piste Ho Chi Minh. Il y a une belle documentation sur cette époque rassemblée par les auteurs et montrant le travail de la légion, l'incorporation surprenante d'anciens nazis (mais la légion oublie le passé de ses membres), la difficulté à mettre en place cette ligne de train, les bordels de Saïgon.... mais aussi, côté vietnamien, l'aspect décidé et même fanatique des combattants : celui de My Linh, qui n'hésite pas à se prostituer, mais aussi à éliminer plusieurs de ses consoeurs. Il est plutôt agréable de sentir l'assise historique d'un album comme celui-là. Et même dans les aspects les plus étonnants, comme l'aide apportée par la CIA à Ho Chi Minh, et destinée à faciliter le départ des Français et leur remplacement par les Américains !

On lit cet album avec un plaisir lié au suspense de l'histoire racontée : l'ingénieur Daguet va-t-il réussir sa mission, lui que tout oppose à cet engagement ? Antimilitariste, peu habitué à la jungle comme au combat, ça n'est pas la personne que l'on imaginerait en première ligne ! Un petit bémol pour l'image un poil caricaturale de My Linh, la belle prostituée qui cache sa vie de révolutionnaire. L'album est plutôt bien dessiné mais avec un aspect un tantinet juvénile et insouciant donné aux principaux personnages qui ne colle pas toujours avec la gravité de l'évènement décrit.

Je lirai volontiers la suite !

Marc Suquet

partager sur facebook :