Nuits au fer rouge

Glen COOK

L'Atalante, 2011
Garrett, détective privé, tome 6



C'est mon premier Glen Cook, et donc mon premier "Garrett, détective privé", crossover entre fantasy et polar, enquête sur un tueur en série avec vrais morceaux de nains et autres trolls dedans ! Après tout, pourquoi pas... Genre, Colombo enquête pour trouver qui a piqué l'anneau de Sauron, dépoussiérons, bon sang de bois !

Garrett est le narrateur. Il est donc privé et bosse avec l'homme mort, une espèce de bestiasse obèse prématurément décédée qui garde l'âme chevillée à son gros corps mangé aux mites. Deux mots sur cette étrange entité. Assez fainéante, son hobby est de reconstituer les batailles perpétuelles du royaume avec un casting de blattes qu'il aligne tels des soldats de parade. Toutefois, c'est lui le vrai cerveau du tandem et Garrett, tout aussi fainéant, le force à sortir de sa léthargie pour résoudre les enquêtes qu'il n'accepte que lorsque l'argent vient à manquer (le mort est télépathe, ce qui ne veut pas dire qu'il n'aime pas la télé, hein !).

Ils ont également pour factotum un certain Dean, vieil atrabilaire qui aime les faire enrager mais qui fait bien la cuisine. Sinon, dans l'enquête de Garrett, on croise des jeunes femmes affolantes avec lesquelles il n'arrive jamais à conclure. Il engage des acolytes peu reluisants pour enquêter sur le terrain, et doit apporter son aide à la police officielle complètement dépassée par une affaire de crimes sanglants à fort parfum de sorcellerie !

Et c'est un ballet sans fin dans la maison de Garrett entre victimes potentielles ou témoins potentiels, qui tous viennent rendre compte à l'homme mort qui ne peut déplacer son auguste charogne !

Bon... pas mal, mais si Glen Cook n'est pas fan de Rex Stout, je m'engage à lui faire parvenir ma tête par colis postal avec persil et tout le toutim. Mais si, rappelez vous, Rex Stout et son Nero Wolfe, détective obèse et génial, qui ne sort jamais de chez lui, qui aime les orchidées, qui ne bosse que quand il est raide ! C'est son détective de terrain Archie Goodwin qui est le narrateur... C'est un coeur d'artichaut et il n'arrive jamais à conclure... Ils ont un vieux domestique atrabilaire qui fait bien la cuisine, ils aident le flic incapable, ils recrutent des acolytes bizarres... N'en jetez plus ! En fait, tout ça m'a furieusement donné envie de lire... Rex Stout !

Gaëlle

partager sur facebook :