Le Prétendant

Benoît FEROUMONT

Dupuis, 2011
Le Royaume, T. 3



Le royaume est en liesse. Le prince Eric d'Arbédie va rencontrer la princesse Cécile. Selon le portrait officiel reçu par celle-ci, ledit prince est canon. Elle va pouvoir lui donner son premier baiser de princesse. Mais un portrait n'est qu'une image de la réalité. Le modèle original réserve une surprise de taille. Doit-on ajouter que les conséquences seront catastrophiques ?

Troisième tome de la série Le Royaume, cette histoire complète, qui peut aussi se lire séparement, met en avant la princesse Cécile. Le mariage arrangé, à contrecoeur, par son roi de père va être détourné par Benoît Féroumont. Quel est donc le secret de l'auteur pour réussir à éviter les pièges des comédies romantiques ? Il réussit à ne pas tomber ni dans la guimauve, ni dans la gaudriole d'opérette. Il nous sert une histoire où tous les ingrédients d'un bon divertissement sont présents : action, suspens, magie, romanesque, sans oublier l'humour qui est présent à chaque page. C'est avec un rythme effréné que les catastrophes se succèdent. Chaque personnage en prend pour son grade sauf le "pauvre" roi qui se démène pour ramener la paix et la joie dans son royaume. Même Anne, n'est pas à la fête. L'auteur lui a rajouté des manies féminines qui lui vont comme un charme. Même si nous sommes dans une série tout public, la psychologie des personnages est approfondie, elle apporte de la profondeur à leurs actions... Ou pas (C'est une comédie, pas un drame psychologique... Quoique)

Quant au dessin, il ne faudrait pas se fier aux apparences. Sous un couvert de simplicité, Benoît Féroumont apporte plusieurs touches discrètes qui soulignent l'humour de situation. Une simple lecture ne suffirait pas à énumérer les gags cachés. J'invite le lecteur à une seconde, voire à une troisième lecture, pour découvrir toute la richesse des planches. Les couleurs sont chatoyantes, elle nous invitent à entrer, puis à rester dans Le Royaume. Malheureusement, il n'y a "que" quarante-six planches. Mais quarante-six planches de rires et d'histoires fraîches qui vous donnent le sourire pour la journée.

Temps de livres


  

Les Deux Princesses

Benoît FEROUMONT

Dupuis, 2010
Le Royaume, T2. 48 pages



Le royaume est un endroit paisible, jusqu'au jour où la princesse Cécile se fait kidnapper. Son ravisseur n'est autre que le frère du roi, Igor, précédent souverain. Il rejoint ses anciens compagnons et réclame une rançon. Le roi demande l'aide d'Anne (ancienne servante renvoyée), et de François (le forgeron du village). La reine leur adjoint Jean-Michel, son chevalier. Lui pourra les aider, à moins que ce ne soit le contraire.

Oyez, oyez ! Résonnez tambours, montez les couleurs, Le Royaume de Benoit Féroumont est de retour ! Si vous pensez que les contes de fées c'est dépassé, si les aventures de Lancelot et de Guenièvre vous font bâiller, alors cette série est pour vous. Un royaume avec son roi gentil, sa reine acariâtre, c'est classique. Rajoutez une progéniture composée de deux idiots et d'une trop maligne princesse. Saupoudrez d'une ancienne servante, Anne, impétueuse, aventurière, et d'un forgeron amoureux. Ne pas oublier une pincée d'oiseaux moqueurs. Mélangez le tout pour obtenir des personnages secondaires savoureux. Dégustez sans attendre.

Le premier tome nous faisait découvrir les personnages. Dans ce second tome, Igor, frère du roi, est en prison. Il s'évade, prend en otage Cécile. Le roi se lance à sa poursuite. Ca pourrait être très classique, mais c'est un bijou d'insolence et d'irrévérence. Toutes les situations, situées au premier ou au second plan, permettent d'enchaîner les gags, avec un humour corrosif. Benoit Féroumont nous raconte une histoire simple, mais passionnante. Il a choisi de détourner les codes des légendes et des contes de fées de notre enfance. Si cette histoire est prenante, c'est parce que l'auteur a créé des personnages importants. Du simple figurant aux premiers rôles, ils ont tous une place à tenir dans les situations. Le trait de l'auteur est précis, les angles qu'il utilise pour les différentes scènes sont bien pensés. Les expressions des personnages suivent absolument la situation, mais aussi le style de la série : l'aventure humoristique !

Si vous voulez vous évader, lisez cette formidable série qu'est Le Royaume. Merci à Benoit Féroumont de la réaliser et aux éditions Dupuis de l'éditer.

Temps de livres

partager sur facebook :