Notre-Dame-aux-Ecailles

Mélanie FAZI

Gallimard, 2011
278 pages. 7,30 euros



Un recueil de nouvelles très agréable à lire. Les histoires sont d'une grande originalité et si la tonalité fantastique est omniprésente, elle n'est qu'un prétexte à explorer les tréfonds de l'âme humaine. L'amour, la nostalgie, l'oubli, la mémoire et la façon de les marier sont les principaux moteurs des personnages dans un style doux amer très plaisant.
J'ai beaucoup apprécié ce volume, la diversité des histoires et de la psyché intime des personnages permet de le lire d'une traite et l'unité stylistique ne fait qu'accentuer le plaisir de la lecture.

A lire donc pour tous les amateurs de fantastique, de Lovecraft à Poe en passant par Borges.

Benoit Furet


Un recueil de bonne facture en effet, Mélanie Fazi excelle à créer des ambiances pleines d'une noire poésie, un petit bémol tant parfois on aimerait prolonger le plaisir avec quelque chose de plus abouti, par exemple dans "le langage de la peau" où il est question de ce qui se passe lorsqu'une louve-garou rencontre un loup-garou, ben finalement pas grand chose ! moi j'aurais bien vu qu'ils s'installent dans le commerce de la fourrure à l'enseigne du "Loup fourré", ou un cours de danse de salon "danse avec les loups" mais bon j'dis ça hein j'dis rien...

"Notre dame aux écailles" dépeint une sorte de malédiction familiale ou les femmes se transforment en ornement de jardins, moi j'imaginais vu une sorte de nain maléfique qui botterait le cul des mômes osant le prendre pour un poteau de foot ! mais en fait non...

"En forme de dragon" ma foi je n'y ai compris goutte !

Mes préférées sont définitivement "Mardi gras" hommage mélancolique à une ville meurtrie, "Villa Rosalie" construite en vraies briques de vieilles dames "Noces d'écume" pour la créature des mers voleuse d'amour , et "Train de nuit" pour l'étrange purgatoire.

Donc bien ! amis de la noire poésie, ceci est pour vous.

Gaëlle

partager sur facebook :