Faucon de mai (La légende arthurienne, T. 1)

Gillian BRADSHAW

Seuil, 2006
Traduit de l'anglais. Réédition d'un roman paru chez Nestiveqnen en 2004. Première parution dans la langue originale en 1980.



Gwalchmai (Faucon de Mai), fils du roi Lot des Orcades, ne sera jamais un grand guerrier. Il ne surpasse tous les autres qu'à cheval, mais en ces temps, la cavalerie est encore bien méprisée dans l'armée. Par dépit, il se tourne vers les Ténèbres que la reine sorcière Morgawse, sa mère, lui enseigne. Mais le jour de son premier sacrifice rituel, impliquant la mort d'un brave soldat, il s'enfuit et rejette désormais les Ténèbres. Poursuivi par une ombre maléfique, un bateau enchanté le transporte sur l'île des Siddhes ou île des Bénis, où il rencontre Lug à la longue main, seigneur du Soleil. Il décide alors de servir la Lumière que vénère aussi Arthur qui vient de se nommer Pendragon, afin de rassembler les royaumes de Bretagne et vaincre les Saxons qui envahissent peu à peu le pays. Grâce à l'épée Caledwwlch que lui a remise Lug, il devient un redoutable guerrier-cavalier et décide de se mettre au service du Roi Arthur.

Dans ce premier tome d'une trilogie, Gillian Bradshaw revisite la légende arthurienne avec brio et beaucoup d'originalité, et sans la trahir. Si les bases de l'épopée sont présentes (Arthur, l'épée, les Saxons...), elle se les réapproprie en y mêlant habilement une dualité Ténèbres-Lumière, incarnée par des sorciers maléfiques et des hérauts éblouissants. Les mythes et les sonorités celtiques sont omniprésents et font de ce livre un grand plaisir de lecture. Un roman fort bien écrit, aux personnages très attachants et qui dégage beaucoup d'émotion.

A lire, si l'on goûte les légendes celtes.

Christine Gourmelon

partager sur facebook :