L'Ame (Le Dernier Souffle, tome 3)

Fiona McINTOSH

Milady, 2010



Valentyna va se marier avec Célimus ! C'est avec désespoir que Wyl Thirsk, toujours prisonnier du corps de sa soeur, voit s'approcher la date décisive qui concrétisera le pire de ces cauchemars. Mais, hélas, la règle n'a pas changé : pour se libérer du "dernier souffle", Wyl doit devenir roi de Morgravia. Réussira t-il à surmonter son dégoût pour cet ignoble personnage et à habiter ce corps tant honni ? Parviendra-t-il à aller jusqu'au bout du sacrifice ?

J'ose espérer que, dans ce troisième tome, Fiona McIntosh n'a pas pris son récit au sérieux car, là, cela atteint des sommets de rigolade ! Autant les personnages peuvent être attachants (pas tous, mais la plupart), autant l'idée de départ du transfert de conscience (certes pas très originale, mais bon !) tenait à peu près la route dans le premier tome, autant là c'est tout et surtout n'importe quoi ! J'avais conseillé aux amateurs de Fantasy de passer leur chemin et je confirme : ne faites surtout pas le détour ! Ou alors, ne vous plaignez pas d'avoir lu de l'Harlequin, mais même pas dans la collection Passion...

Annecat


  

Le Don

Fiona McINTOSH

Bragelonne, 2009
Le Dernier Souffle, Tome 1
665 pages. 8 euros



Nous sommes en Morgravia à l'époque bienheureuse où règne Magnus roi bienveillant. Le récit débute le jour sombre où Fergys Thirsk général de la Légion, adulé par ses hommes et "fils chéri du royaume..." reçoit un coup mortel lors de la n-ième guerre entre Morgravia et Briavel . Comme le veut la coutume, il va être remplacé par son fils Wyl. Agé d'à peine 14 ans, Wyl Thirsk arrive donc à la cour de Morgravia, sans se douter une seconde de la haine qu'il va déclencher chez Célimus, fils de Magnus et héritier de la couronne. Ce dernier, pervers sadique lâche et despote va multiplier les vexations et autres manoeuvres autour de Wyl afin de pousser ce dernier à commettre l'irréparable. Mais Célimus ne sait pas que Wyl a donné sa parole à Magnus de toujours protéger son fils quoi que cela lui en coûte !

C'est dans ce cadre que Célimus emmène Wyl assister à une séance de torture sur une jeune femme accusée de sorcellerie, Myrren. Wyl, révolté par tant de barbarie, aura envers elle un geste de bonté. En remerciement, outre son molosse Filou, Myrren lui offrira son "don" le dernier souffle

Quelques années plus tard, Célimus devient roi de Morgravia et il n'a de cesse de poursuivre Wyl de sa haine. Il l'envoie en territoire ennemi, à Briavel, avec pour seule escorte quelques mercenaires dirigés par un assassin.

Wyl au moment fatidique aura t-il le choix de se refuser au "don" pour sauver ceux qu'il aime et son pays ?

Mis à part ce "dernier souffle" prétexte à des rebondissements intéressants, il n'y a pas dans Le don d'ingrédients fantastiques. C'est au mieux un bon livre d'aventures et de capes et d'épées avec juste ce qu'il faut d'amour pour ne pas peser sur le récit.

Alors surtout ne vous attendez pas à un livre de Fantasy et vous ne serez pas déçu sinon....ouille !

Annecat

partager sur facebook :