La guerre des Sambre, Hugo et Iris

Jean BASTIDE, Vincent MEZIL, Bernard YSLAIRE

Futuropolis, 2009
58 pages. 13 euros



Hugo et Iris décrit la jeunesse d'Hugo Sambre, père de Bernard. Durant l'hiver 1831, Blanche revient dans une maison en deuil : Hugo a perdu sa mère. Ce dernier ne pense qu'à Iris, une comédienne parisienne qu'il aime et il quittera la maison précipitamment pour la rejoindre. Blanche, elle, est très attirée par le cousin Alfred.

Voici le dernier tome de l'histoire d'Hugo et Iris. Sambre lui même comportait déjà 5 tomes. Une fresque familiale racontée par Yslaire.

On est plongé ici dans un vrai huis clos, retraçant les lourds sentiments existant entre les protagonistes : des soeurs d'Hugo qui reprochent à Blanche son attitude frivole tandis que la maison est en deuil à Hugo qui ne sait à quoi s'en tenir avec Iris et dont les yeux rouges le fascinent : les relations ne semblent pas simples entre ces personnages ! Le teint très sombre du dessin intensifie cette impression. Au fil du livre, le lecteur se sent progressivement placé sous un toit dont il ne peut s'échapper.

J'ai trouvé sympa qu'Yslaire s'entoure de deux jeunes dessinateurs, Jean Bastide 27 ans et Vincent Mézil, 26 ans : Yslaire faisait partie de leur jury de fin d'études de l'institut St Luc de Bruxelles et Hugo et Iris est leur premier album. Le prof a trouvé là de sacrés bons élèves ! Ils racontent ici leur joie lorsque Yslaire leur a proposé ce travail.

Les expressions des personnages sont particulièrement bien représentées : ainsi l'étonnement des convives p. 4 et 5 devant l'arrivée de Blanche, mais aussi des échanges de regards comme ceux des p. 8 ou 11. Le dessin permet au lecteur de pénétrer des intérieurs bourgeois de l'époque. Et seul de ce dessin en demi teinte, émerge le rouge : celui des yeux d'Iris, comme des cheveux d'Hugo.

La fin de l'album comporte 4 pages de repères chronologiques retraçant les origines de la famille Sambre. De la même façon, la 4e de couverture est un arbre généalogique familial.

Après Hugo et Iris, le deuxième cycle, Werner et Charlotte, est déjà dans les cartons d'Yslaire.

On peut consulter le très beau site d'Yslaire

Marc Suquet

partager sur facebook :