Flashforward

Robert J. SAWYER

Milady, 2010
Traduit de l'anglais (Canada) par Thierry Arson



"Celui qui voit à l'avance les catastrophes en souffre deux fois..."

Quelle sera votre vie dans vingt ans ? Et si vous le saviez dès maintenant, vivriez-vous différemment ?

Suite à une expérience scientifique menée à Genève, l'humanité tout entière perd conscience pendant deux minutes et dix-sept secondes. Chacun a alors un aperçu fugitif de son avenir en effectuant un bond dans le temps de vingt et un ans, six mois, deux jours et deux heures. Lorsque le monde se réveille, c'est le chaos. Le "flash" a causé de nombreux accidents, beaucoup de personnes sont mortes : accidents de voiture, d'avion, chutes, incendies... Certains se sont vus dans des vies totalement différentes, d'autres n'ont rien vu du tout.

Les personnages cherchent alors à savoir ce qui a causé ce phénomène et surtout se questionnent sur leur avenir : le futur est-il écrit à l'avance ou peut-on le modifier ?

Ce roman sympathique et bien construit aborde bien les conséquences psychologiques d'un tel "flash" et malgré quelques passages techniques sur la physique quantique, cela reste une lecture très accessible et divertissante.

L'auteur a participé à l'adaptation de ce roman en série télévisée sur la chaîne américaine ABC.

Mona Abautret


  

Rollback

Robert J. SAWYER

Robert Laffont, 2009
384 pages. 20 euros



2048, Sarah et Don Halifax s'aiment depuis soixante ans. Ce n'est pas rien ! On en fait même une fête spéciale dans la famille. Seulement voilà, le jour J la Terre reçoit un message de Sigma Draconis, une planète distante d'un peu plus de 18 années-lumière de notre système solaire. C'est un deuxième message après notre réponse au premier que les dracons nous avaient envoyé et que nous avions reçu en 2010. Sarah, scientifique travaillant au SETI, avait alors réussi à le décoder grâce à un éclair de génie. Elle est la mieux placée pour comprendre ce deuxième message. Elle a aussi atteint l'âge canonique de 87 ans. Ce qui crée un problème : son temps est compté. Mais en 2048, le temps des miracles et des merveilles est advenu, et il existe une solution, hors de prix (on parle de milliards de dollars) : le rollback. Une cure de rajeunissement ultime, un bond en arrière qui ramène à un âge cellulaire de 25 ans. Une sorte de rêve, mais seulement si Don en profite : Sarah ne peut concevoir de se retrouver séparée de son mari, son compagnon de plus d'un demi-siècle, avec lequel elle a tout traversé. Mais cette aubaine, cette deuxième incroyable chance, ce nouveau départ cache forcément un prix à payer : et si le traitement échoue sur l'un des deux ?

Deux thématiques très denses sont développées dans ce roman. C'est surtout celle du "roulé arrière" qui est explorée par l'auteur. Le traumatisme réel de se retrouver catapulté avec un esprit de 87 ans dans un corps de 25. L'impossibilité quasi-intrinsèque de conserver le lien pourtant paraissant indestructible d'un couple ensemble depuis 60 ans. Le rapport bouleversé avec le reste du monde, les proches comme les passants dans la rue. Le contact avec des entités extra-terrestres est lui aussi envisagé assez profondément, surtout sur le plan éthique. Les discussions entre Don et Sarah sous forme de flash-back lors de la réception du premier message sont captivantes. Et les rapports des protagonistes émouvants et justes. Tout concourt à faire du récit un excellent livre de science-fiction/anticipation, un style fluide, une belle traduction, des situations plausibles et bien exploitées. Décidément, la ligne éditoriale de Laffont/Ailleurs et demain ne se dément pas, qualité et exigence.

Marion Godefroid-Richert


Alors là, pas d'accord du tout ! pour moi le livre est empêtré par les contradictions morales dans lesquelles se débat Don avec son corps de 25 ans marié à une femme de 87, tendrement chérie certes, mais bon maintenant qu'il est redevenu gaillard ! D'ailleurs il se débat tellement qu'il couche le premier soir avec la première jeunette qu'il rencontre, même s'il a vaillament tenté d'honorer la vieille (moment que j'ai trouvé particulièrement glauque).

L'histoire avec les ET nous laisse sur notre faim puisqu'on en saura finalement assez peu sinon qu'ils ont aussi de hautes aspirations morales, tant qu'on se surprend à regretter ces vieux saligauds de Klingons.

Quant au "repositionnement" puisque c'est ainsi que se traduit "Rollback" il n'est jamais clairement dit qu'il est en fait question d'immortalité, mais à mon sens un homme qui, avant de ressentir les premiers signes de l'âge, se repositionne sur ses 25 ans cela indéfiniment en se débarrassant éventuellement de ses imperfections ou maladie n'en est tout de même pas très loin.

Avec un coût estimé à plusieurs millions de dollars l'affaire, autant dire que ce n'est pas vraiment pour nous les fauchés.

Même si la fin du livre nous évoque un futur radieux débarrassé de la sénescence et de la mort - du moins pour les plus fortunés, les plus méritants - ça me laisse comment dire, comme un mauvais goût dans la bouche et un questionnement : quid des problèmes de surpopulation, de nourriture pour tous ces vieux-jeunes riches ? on se doute qu'il va bien falloir que certains meurent, donc sans doute ceux qui ne pourront pas se repositionner, salauds de pauvres va !

Gaëlle

partager sur facebook :