Casiers judiciaires 2

Diego ARANEGA, LEFRED-THOURON

Dargaud, 2009
10 euros



De la justice conçue comme des brèves de prétoire. C'est le deuxième recueil des strips de ces deux compères qui paraissent usuellement dans Libération , contrepoint plaisant de la quotidienne de Pierre Marcelle et de ses incursions dans les TGI de la région parisienne. Leur hommage rendu je cite à  "Saint Louis, son chêne et quelques glands" est savoureux. On croise au fil des pages des récidivistes qui sont l'objet de quelques gags récurrents et truculents. On apprécie par exemple Jean-Jean l'apprenti chroniqueur judiciaire qui accumule les bourdes (comme d'interrompre un juge pour poser une question au prévenu) et se fait gentiment chahuter par son mentor journaliste et les avocats qui le croisent dans les couloirs. Un comique autour de l'absurde se tisse n'épargnant aucun des bords, plumitifs et prévenus, avocats et policiers. S'il y a un petit bémol à apporter, il est plus dans une légère lassitude qui s'installe au fil des pages et est dû à l'accumulation de ces courts sourires qui ne sont normalement pas destinés à être lus les uns à la suite des autres. Sinon l'ironie est plutôt bien ciblée, et l'humour caustique ne se dilue pas dans l'acidité. On ressort de ces pages avec une saine envie de les envoyer en guise d'échauffement à tout prétendant au trône de garde des sceaux.

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :