La ballade de Hambone

IGORT, Leila MARZOCCHI

Futuropolis, 2009
64 pages. 15 euros



Mississippi, dans la petite ville d'Huzlehurst qui compte 2027 habitants, débarquent du camion du croque mort, deux individus inquiétants. Ils viennent remplir "un contrat".

Dès que l'on ouvre l'album, l'impression ne lâche pas le lecteur : c'est franchement noir. D'abord par le dessin : tous les arrières plans des cases sont remplis de lignes noires qui donnent à l'album une tonalité pas franchement gaie ! Les visages blancs, marqués et maigres sont souvent cadavériques. Question personnages, le travail ne donne pas dans la gaudriole : on est en présence d'un tenancier d'hôtel tenaillé par son passé, d'Omara, une beauté asthmatique ou encore de son père raide et froid. Le tout est mâtiné de blues et de Ku Klux Klan : bref une atmosphère pesante et parfaitement rendue.
Pour ce qui est du scénario,  j'ai assez aimé l'histoire mais çà n'est pas le point fort de l'album qui reste le dessin. Leila Marzocchi est illustratrice dans de nombreux journaux en Italie comme en France. L'a mis du caractère dans son dessin, la nana ! Je lirai volontiers les prochains albums de cette série.

Marc Suquet

partager sur facebook :