La fin des temps

François FROIDEVAL, Cyril PONTET

Dargaud, 2008
Chroniques de la lune noire, Tome 14
48 pages. 13 euros



Le vieux monde va mourir, la lune noire va l'engloutir. Wismerhill, le demi elfe, réussira t-il à évacuer le monde de Lyhn ?

Voici la fin d'une saga commencée il y a 20 années. Difficile de critiquer un tome 14 quand on a pas lu les 13 précédents. Un mortel péché, sûrement ? Mais je préfère donc m'abstenir sur le fond, bien que les échos du net soient très mitigés sur le scénario de ce dernier tome.

Coté dessin, je ne suis pas fana de cette colorisation forcée qui rend l'ensemble assez artificiel. Les bulles fourmillent de détails qui n'aident pas le lecteur  à se concentrer. C'est parfois démesuré. Le graphisme ne favorise donc pas l'immersion dans l'histoire.

Marc Suquet


Comme le dit si justement le papier joint par l'éditeur à ce service de presse prestigieux, le voilà enfin  cet ultime tome, clôturant un cycle mythique débuté il y a vingt ans déjà. A l'époque le dessinateur qui s'était lancé dans l'aventure était Olivier Ledroit. Pendant cinq albums il a affiné son style graphique, baroque, flamboyant, gothique. Puis il a voulu se tourner vers d'autres horizons et a laissé la place au jeune Luc Pontet. En ce qui me concerne ça a été le début de la fin, ma bibliothèque personnelle ne recèle donc que les six premiers opus de la série, tant il est vrai que dèjà à partir du quatrième je commençais à trouver le scénario un peu faiblard et je ne me régalais quasiment plus que du dessin. Donc je l'avoue j'ai complètement laissé tomber les chroniques de LLN puisque le dessinateur avait changé  (logique). Et comme il m'arrive des fois, avec certains livres qui m'enquiquinent, de lire les dernières pages pour voir si par hasard ça ne vaudrait pas le coup de quand même de me farcir ce qui précède, je me suis quand même laissée tenter par La fin des temps.

Wismerhill donc, à la fin du précédent épisode, prend le dessus sur Haazel Thorn et le tue. En mourant l'empereur lance une malédiction qui précipite la lune noire sur la terre afin de l'anéantir. Le demi-elfe ressuscite ses compagnons morts au combat en utilisant toute la magie résiduelle de l'empire jusqu'à la dernière goutte. Las ! Il ne lui en reste donc plus pour sauver le monde. Heureusement, le mage ultime Metathron trouve une solution d'enfer : il existe un monde semblable à la terre dans le cosmos, yaka transporter tous les gens qui l'ont bien mérité sur ce monde accueillant fort opportunément disponible. Et comment ? Ben en ouvrant de gigantesques portes magiques au quatre coins de la planète pardi (ah bon ? ben pourtant je croyais qu'il n'en restait plus de la magie, rapport à la resurrection des potes de Wis ? chut, tais-toi et écoute). D'autant plus que l'oracle  enfin délivré de sa prison a assuré au nouvel empereur qu'il n'avait pas de quoi s'en faire, si la terre meurt c'est pas sa faute, c'est le destin !! Donc le déménagement se passe sans encombres, humains s'en vont ainsi que vents et dragons. Elfes, orques, fées, lutins, nains et autres banshees restent  (la garde meurt mais ne se rend pas, genre). Et hop ! Une série de finie.

Bon, je vous le confirme, je continue à trouver que cette série est restée sans intérêt depuis que Ledroit l'a laissée tomber. Le scénario que je commençais à trouver faiblard est devenu ridicule si ce n'est inexistant. La libération de l'oracle par exemple vaut son pesant de cacahuètes : ça faisait si longtemps qu'il était enchaîné le pauvre, le truc qui lui manquait le plus urgemment s'était de s'en payer une bonne tranche ! D'où une scène de copulation pseudo-torride avec Wismerhill et Hellaynnéa, plus faite à alimenter en fantasmes l'adolescent boutonneux moyen que de véritablement  nourrir l'histoire. Il faut croire que les auteurs ont besoin de payer leurs impôts (si ça leur permet c'est tant mieux ) en attendant de se consacrer à des oeuvres personnelles dont je ne doute pas un instant qu'elles seront le produit d'un véritable talent que je ne songe pas une minute à nier. Ouf se dit-on pour eux, comme la série est finie il vont pouvoir passer à autre chose ! C'est pas trop tôt. Et c'est bien le seul point que je trouve positif dans La fin des temps, c'est le dernier !!!

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :