Funérailles

Richard MONTANARI

Cherche-Midi, 2008
469 pages. 22 euros



« Il est LUNE et il croit à la magie ». (page 15)

Philadelphie, peu avant Noël 2006.
Quartier de Manayunk.

Par une nuit glaciale, Kristina Jakos est assise sur la berge de la rivière Shuylkill. Elle est vêtue d'une robe ancienne. Elle est morte. Elle a été étranglée et abandonnée là. Elle a les pieds amputés. Sur son ventre, une représentation détaillée de la lune, exécutée à partir de sperme et de sang.
L'enquête est confiée à deux policiers chevronnés, Kevin Byrne et sa coéquipière Jessica Balzano.
Pourquoi cette jeune femme ?
Pourquoi ces vêtements bizarres ?
Pourquoi ces mutilations ?
Pourquoi cette lune sur son ventre ?
Telles sont les premières questions que se posent les deux enquêteurs, sur la scène de crime.
Byrne s'adresse alors à Jessica :

« Je crois qu'on a un putain d'enfoiré qui se trimballe à Philly. Je crois qu'on a intérêt à choper ce salopard vite fait ». (page 54)

Il voit juste. « Le salopard » ne va pas tarder à récidiver.

Richard Montanari, romancier, scénariste et essayiste, a écrit sept romans policiers. « Funérailles » est son troisième roman traduit en français et constitue la troisième aventure de son duo de policiers, Kevin Byrne et Jessica Balzano.

« Un duo de « vraies » personnes qui font un métier difficile. Ce ne sont pas des super héros, ce ne sont même pas des héros ».
(Interview de l'auteur : www.plume-libre.com)

Ces deux personnages, « complexes et nuancés », profonds, attachants, apportent beaucoup de crédibilité à ce thriller qui entraîne son lecteur « sur les traces d'un tueur terrifiant, hanté par les contes de fées ». Ce tueur compulsif, ce serial Shuylkiller, adepte de la lune, inspiré par les contes d'Andersen est, lui aussi, plutôt réussi.

J'ai également apprécié le pasteur Roland Hannah et Charles, son demi-frère, les deux « justiciers ». Et que dire de Walt Brigham, le vieux flic, hanté par une affaire qu'il n'a jamais résolue ? » Il y a toujours une affaire. Celle qui ne vous laisse jamais en paix ».

Un autre personnage important qu'il ne faudrait surtout pas  négliger : Philly ! Autrement dit, la ville de Philadelphie, « la Cité de l'Amour fraternel » (City of Brotherly Love), en fait « l'une des villes les plus dures du pays ». Philadelphie et ses deux rivières, la Delaware et la Shuylkill, « Deux cent cinq kilomètres de scènes de crime potentielles ».

Même la saison - l'hiver et le temps glacial - a de l'importance dans ce thriller qui ne vous lâche pas. « En ce qui concerne le thriller, c'est un genre qui m'a toujours attiré. C'est le genre d'histoires que j'aime lire, et c'est le genre d'histoires que je veux écrire » (Richard Montanari : www.plume-libre.com)

Une intrigue dense, foisonnante, ingénieuse, terrifiante, angoissante, de nombreux rebondissements, un auteur qui a le sens du rythme, et du dialogue. Si vous êtes « prêt pour une nuit blanche » (James Ellroy), vous ne serez pas déçu. Et puis, un Américain qui déclare aimer le cinéma indépendant, la gastronomie et le vin ne peut être qu'intéressant !...

Roque Le Gall

partager sur facebook :