Norânaë : les mondes mêlés

Jean-Renaud ROBERT, Jacques VÉDIE

Cylibris, 2003
Premier roman.
Coll. Fantasy. 19 euros



Autrefois les namlaë que les hommes de l'époque appelaient O'Nam régnaient en despotes sur les Terres Emergées. Lorsque ces derniers se révoltèrent, Foronar, maître des namlaë, érigea la Tour pour y abriter les siens et les protéger de la disparition. Volontairement isolés, et reclus depuis lors dans cet édifice haut de trois cents mètres, sous la haute autorité du conseil des Sages, les namlaë, espèce dont chaque membre est doté de pouvoirs particuliers et peut vivre plus de deux mille ans, vouent désormais leur existence à la connaissance. Or, voilà qu'un jour, au sommet de la Tour, le conseil des Sages qui ont enfin localisé deux des trois porteurs ayant servi de réceptacles à l'esprit divisé du roi légendaire Nil'Koran, décident qu'il est temps pour eux d'aller le récupérer. Pour réparer l'erreur du passé, garantir l'avenir des Terres Emergées de plus en plus menacées Numor, Namla banni par son père Foronar pour tous les maux qu'il avait fait endurer aux autres peuples, rétablir l'ordre des choses en ramenant son roi aux Terres. Car une fois encore, depuis la Montagne Creuse, à l'extrême nord, l'infâme Numor veut imposer son règne par la force et la terreur et s'apprête à conquérir les Terres Emergées. Pour contrer cette terrible menace, les mystérieux namlaë souhaitent rassembler les trois parts du cerveau de Nil'Koran, héros légendaire, le seul capable si l'on en croit la prophétie de vaincre Numor. Et c'est ainsi que, alors qu'ils participent à un jeu de rôle "grandeur nature" dans une forêt du Perche, en Normandie, Cédric et Ryan, deux jeunes hommes liés par une grande amitié, sont enlevés contre leur gré par une curieuse créature ressemblant à un vieillard barbu au corps flanqué de quatre tentacules, flottant tel un fantôme au-dessus des arbres et s'exprimant dans une langue inconnue. Ils se retrouvent - par erreur transportés "ailleurs" : un autre monde ou une autre dimension - dans une contrée montagneuse et enneigée qui leur apparaît complètement inconnue et très vite hostile où, petit à petit, tous deux subissent d'étranges mutations tant physiques que psychiques et où il trouvent refuge auprès de Rodar, roi d'Ordanor, et de son peuple, en la cité secrète de Rochforte creusée dans la montagne. Pendant ce temps, un tout jeune homme instruit à la Tour, Firlin, se voit chargé par son père adoptif, le puissant Seimag, frère de Numor et fils de Foronar auquel il doit bientôt succéder, de se rendre à Dahn'as, capitale de Maranamtsaé et des Terres Libres, de demander audience au roi Nil'Nalan afin qu'il l'aide à retrouver les deux étrangers, et de ramener ces deux hommes au plus vite à la Tour...

De l'aventure, de l'action, une amitié indéfectible, une certaine forme de magie, très spectaculaire, du courage, de la droiture, de la traîtrise, de la fourberie, de la loyauté, un destin et une quête initiatique à mener à bien... Une tension dramatique qui monte crescendo... Des batailles épiques, des blessures et du sang versé, de terribles dangers, des fuites éperdues devant des ennemis impitoyables... Rien ne manque ! Qui plus est, le tout planté dans un univers dépaysant, un monde pour le moins ténébreux, hostile et menaçant, complexe à souhait, crédible et cohérent, peuplé de créatures monstrueuses. Pas le moindre temps mort. Dès les toutes premières pages du roman, Jacques Védie et Jean-Renaud Robert qui n'ont vraiment rien à envier aux maîtres anglo-saxons du genre se sont ingéniés à ferrer leur lecteur auquel, pour son plus grand plaisir, ils ne font grâce d'aucun répit avant le dénouement. Résultat ? Jubilatoire ! Leur roman se dévore d'une seule traite : une heroic fantasy très originale, inventive, paradoxalement rafraîchissante car très sombre de bout en bout, échevelée, réjouissante et passionnante, une épopée surprenante et captivante dans laquelle s'affrontent les forces du bien et les suppôts du mal, une aventure habilement construite et bien menée, maîtrisée du début à la fin, animée par des personnages étoffés, bien campés et bien dépeints, extrêmement attachants en ce qui concerne les bons héros. On se passionne, suit avec attention les aventures de Cédric et Ryan qui, en dépit de leur force physique accrue et de leur capacité à communiquer par télépathie, demeurent toujours un rien décalés dans ce monde des Terres Emergées qui n'est pas le leur et qu'ils aspirent à quitter le plus tôt possible pour rentrer chez eux où leurs familles les attendent, qui vont néanmoins choisir leur destin. On retient son souffle et frémit en mettant ses pas dans ceux du jeune Firlin qui se découvre de grands pouvoirs et une ascendance liée à Nil'Koran. Aidés par Grôhr, une sorte d'énorme chimère, redoutable combattant dont les mains, la queue et les ailes sont pourvues de griffes acérées et qui a un rôle important à jouer dans l'histoire, et ses Karogs, guidés par Nil'Nalan, le noble et valeureux roi de Maranamtsaé - le plus grand territoire des Terres Emergées -, et Seigneur des Terres Libres, nos héros devront se méfier des Skits (sortes de chauves-souris messagères de Numor), des plantes carnivores télépathes, les Snorshs, des limaces gélatineuses carnivores, et combattre le Namla renégat responsable des désordres, les raboustres (les grands rats de Numor), les nuées de Zhargulars suceurs de sang obéissant à leur reine, les colossaux Kolorms à la vision thermique, amateurs de chair humaine ou animale, fraîche ou faisandée, et autres créatures plus monstrueuses et dangereuses les unes que les autres. Bref, nous avons là un récit vivant, rythmé, non dénué d'humour, bourré de surprises, porté par un véritable souffle épique et judicieusement servi par un style alerte, direct, une écriture nerveuse et incisive.

Rien à redire, c'est efficacement mené et pleinement réussi. Un vrai délice. Chapeau !

MGRB

partager sur facebook :