La mission

Patrice PELLERIN

Soleil, 2009
L'épervier Tome 7
47 pages. 12 euros



Yann De Kermeur est appelé à Versailles pour une mission donnée par le roi : un message tatoué sur la propre peau du messager, annonçant des nouvelles inquiétantes de l'émissaire du roi au Canada, le chevalier de Talmont. Les français sont en train d'y perdre pied devant la perfide Albion.

Voici le 1er tome du 2e cycle des aventures du gentilhomme breton, Yann de Kermeur, à la fois corsaire et homme de main du roi de France. Le personnage est toujours beau et intègre, qui pourfend l'hypocrisie de la cour à Versailles, prend le temps de déjouer un attentat et de souffleter un fat avant de regagner ses terres. Un vrai héros comme la Bretagne a su en enfanter.
Bien sûr, Pellerin, ça n'est pas la surprise et l'on rentre à nouveau dans le moule qui a fait les bonheurs de la série : de l'aventure, de l'espionnage, du romantisme... tous les ingrédients d'une bonne histoire. Alors, si l'on se laisse prendre par le classicisme de Pellerin, on se régalera dans ce nouvel album.
L'histoire a du rythme, alternant discussions entre les protagonistes, parfois malgré tout un peu longues, et scènes d'actions. L'auteur présente des lieux d'intérêt : Versailles avec les combines et les complots des courtisans mais aussi Brest, avec ses ateliers de réparation des bateaux. Et Pellerin ne dessine pas à la légère, rassemblant la documentation indispensable à une représentation historique minutieuse.
On découvre un héros moins à l'aise avec les femmes : entre Agnès qui soupire devant son beau chevalier mais doit se marier avec Henry et la comtesse de Séverac qui..., mais non inutile je ne raconterai pas la fin, Yann est un habitué des "vestes". Parlant d'un héros authentique, le lecteur imagine bien que cette situation ne saurait être que transitoire.
Dans ce premier album du nouveau cycle, Pellerin installe ses personnages et son histoire. On émerge avec l'envie de découvrir la suite des aventures du beau chevalier.

On trouvera ici une interview de Pellerin.

Marc Suquet


L'Épervier, Tome 6 - Les larmes de Tlaloc

Patrice PELLERIN

Dupuis, 2004
9,80 euros



Accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, Yann de Kermeur, dit "L'Epervier", est prisonnier des infâmes marquis de la Motte et vicomte de Villeneuve. Il aura fort à faire pour recouvrer la liberté, libérer la belle Agnès, également prisonnière, remettre la main sur son vaisseau saisi par ses ennemis et choisir entre le coeur d'Agnès et celui de la petite Marion. Ce faisant, il n'aura de cesse de découvrir, enfin, le trésor à l'origine de toute cette sale histoire...

Sixième et dernier épisode de ce qui est désormais annoncé comme le premier cycle des aventures de l'Epervier, Les larmes de Tlaloc a effectivement des airs de fin de partie. Il faut nouer toutes les ficelles en prenant soin de ménager quelques ouvertures pour la suite de la série. C'est parfois laborieux mais Patrice Pellerin réussit tout de même à nous ménager quelques surprises. L'on s'amuse notamment beaucoup à suivre les déboires sentimentaux du pauvre Epervier, qui n'a décidément pas de chance ! Ce nouvel épisode ne déroge donc pas à la règle : ce n'est pas pour le scénario que l'on se délecte des aventures de Yann de Kermeur, mais bien pour le dessin, une fois de plus très réussi. Très classique, tant dans le trait que dans la mise en page, la série nous offre en effet de très belles planches, formidablement détaillées. A noter dans cet épisode les magnifiques paysages de Cayenne. Toutefois, on se prend à rêver d'un nouvel épisode en mer, tel le tome 4 qui nous avait régalés de la vie à bord de ces magnifiques navires auxquels Patrice Pellerin a su redonner vie avec la complicité de Jean Boudriot... Ce sera peut-être pour la prochaine fois !

Mikael Cabon

partager sur facebook :