Le secret de la vierge à l'enfant

Iain PEARS

Belfond, 2005
15,00 euros



Flavia di Stefano a tout pour être heureuse : un boulot super, un mari adorable Argyll. Mais à peine a t-elle chaussé les mocassins de son ancien patron Bottando, en tant que responsable de la brigade de protection du patrimoine, que les ennuis commencent. D'ailleurs Bottando l'avait prévenue " ... Si les hommes politiques [,..] peuvent vous gâcher la journée, les ministres eux peuvent vous gâcher la semaine ". " Et les premiers ministres avait-elle demandé ". " Les premiers ministres ? Ah..la vie entière "
Elle est chargée, dans le plus grand secret par justement le premier ministre de retrouver au plus vite un tableau prêté par le Louvre.
C'est après avoir réglé la rançon et récupéré le tableau, qu'elle va se rendre compte que son suspect numéro un, Maurizio Sabbatini, a non seulement été assassiné mais avant le versement de la rançon !
C'est en voulant récupérer celle ci pour se faire bien voir que Flavia va remuer des secrets d'Etat et des scandales politiques. Y laissera t-elle sa vie ou, pire, son intégrité ?

Je ne sais pas ce que Iain Pears à fait avant, mais il signe ici un p'tit polar sans prétention (en tout cas j'espère), où l'humour et la truculence italienne sont à l'honneur. Mais mon dieu que c'est long de mettre en place des personnages et une intrigue et quand c'est fait on en est déjà à la page 150. C'est en effet le petit commentaire que je me permettrais sur ce livre. Sinon, il m'a plu pour ces personnages mi-escrocs mi super-man plus que pour son intrigue.

Marc Suquet

partager sur facebook :