SylveLarmes

James BARCLAY

Bragelonne, 2004
Premier volet de Les Légendes des Ravens, trilogie en cours de publication qui prolonge Les Chroniques des Ravens, cycle également composé de trois romans, publié chez le même éditeur.

Traduit de l'anglais (Royaume Uni). Première parution dans la langue originale en 2002.



Tandis que le continent de Balaia s'abîme dans la guerre et que les quatre collèges de la magie se livrent une lutte sans merci, les Elfes continuent de vivre, paisibles et heureux, sur leurs terres de Calaius. Lyanna, la fille de la magicienne Erienne, et de Denser, mage Xetesk, lanceur d'AubeMort, détentrice du pouvoir unique est morte [voir Les Chroniques des Ravens, 3 tomes chez Bragelonne, AubeMort, NoirZénith et OmbreMage], laissant un grand vide dans la compagnie des guerriers Ravens, six hommes et un elfe, mercenaires qui, en demeurant toujours loyaux entre eux et fidèles au code d'honneur qu'ils se sont fixé, vendent leur épée au plus offrant. Après ce drame, notre troupe se trouve à nouveau réunie. Malheureusement, le temps presse et n'est pas au recueillement, il lui faut à nouveau reprendre du service. Les quatre collèges de magie s'opposent les uns aux autres. Les Xetesks et leur grand mage Dystran décident de partir en guerre contre les trois autres. Pour parvenir à leurs fins, ils sont prêts à tout et ce faisant n'hésitent pas à pénétrer sur les territoires des elfes, profanant leurs temples, volant les textes sacrés et en allant même jusqu'à profaner la statue d'Yniss, le dieu créateur de la nation elfique. Résultat : par milliers, les elfes, jeunes et vieux, sont en train de mourir, victimes d'une maladie inconnue qui risque d'anéantir la nation toute entière. Il devient donc plus qu'urgent que les rivalités entre les collèges s'apaisent enfin. C'est du reste ce qui amène les Ravens, et surtout Ilkar, le compagnon elfique de la bande, à intervenir pour porter secours et assistance à la nation menacée d'extinction...


La compagnie des Ravens est de retour. Super ! James Barclay est un merveilleux conteur qui nous avait déjà enchantés avec ses précédents romans. L''action ne manque pas de rythme, bien au contraire ! On replonge donc avec bonheur au sein d'un monde que l'auteur a voulu dur, cruel, plein de haine, secoué par les intrigues, un monde au bord de la catastrophe à cause de la terrible rivalité qui oppose entre eux les quatre collèges de magie de Balaia. Et force est de reconnaître que pour écrire Sylvelarmes, premier volet de la trilogie qui donne une suite aux Chroniques des Ravens, il s'est encore surpassé. Et cela d'autant plus d'ailleurs que ce sont les elfes qui cette fois ont la vedette, ces êtres qui vivent, suivant des règles de respect écologique, en parfaite harmonie avec une nature hostile ! La vision qu'il nous propose du monde elfique est tout simplement fabuleuse. Impossible de ne pas se régaler de ses somptueuses descriptions, de se prendre de passion pour les personnages mis en scène et de se laisser emporter par cette nouvelle aventure. Un vrai bonheur de lecture !

MGRB


  

OmbreMage

James BARCLAY

Bragelonne, 2003
Dernier volet de la trilogie "Les Chroniques des Ravens". Précédé par : "AubeMort" et par "NoirZénith".

Traduit de l'anglais. Première parution dans la langue originale en 2001.



Lors des guerres qui ont déchiré le monde de Balaia s'est constituée la compagnie des Ravens, six hommes et un elfe, mercenaires vendant aux plus offrants leurs services et leur maîtrise des armes. Ensemble, ils ont combattu pendant des années, loyaux les uns envers les autres et fidèles au code d'honneur qu'ils se sont fixé. A l'heure où ils espéraient prendre enfin une retraite des plus méritées, ils acceptent une dernière mission qui bouleverse à tout jamais leur vie. Car le mage Xetesk qu'ils escortent lance AubeMort, un sortilège apocalyptique qui crée une déchirure inter dimensionnelle à travers laquelle, alors que les habitants de Balaia combattent les Ouestiens, des dragons tentent d'envahir le monde. Une nouvelle intervention des Ravens et des dragons Kaan, adversaires des autres couvées de la dimension des dragons fait disparaître la faille et sauve Balaia de la catastrophe. Malheureusement, cinq ans plus tard, de terribles cataclysmes, raz de marée, tremblements de terre, ouragans, orages, que chacun pense occasionnés par des magiciens, ravagent le monde. La vérité est encore plus terrifiante que cela ! Les quatre collèges de magie sont au bord de la guerre ouverte quand réapparaît le pouvoir de la magie unique. Et ce n'est autre que Lyanna, cinq ans, fille de Denser, le lanceur d'AubeMort, et Erienne, mage des Ravens. Cette petite fille est en effet l'héritière des plus puissants mages. Elle est celle qui sera capable de réunir les arts des quatre Collèges en un seul. Or Lyanna entre dans son ombremage, période au cours de laquelle le mage encore inconscient de ses pouvoirs ouvre son esprit au mana et acquiert malgré lui un pouvoir destructeur impressionnant. Chaque Collège tente de s'emparer de l'enfant. Sa mère parvient néanmoins à se sauver avec elle...

Toujours aussi passionnant qu' "AubeMort" et que "NoirZénith", "OmbreMage", troisième et dernier tome de la trilogie "Les Chroniques des Ravens", nous offre une fin en feu d'artifice. Amour, amitié, passion, courage, trahison, danger, suspense, aventures exaltantes, batailles furieuses, combats endiablés, personnages vivants, bien campés et de plus en plus attachants, course effrénée contre la montre pour sauver le monde du désastre absolu, rien ne manque ! On ne s'ennuie pas une seule seconde ! Pas de faiblesse à déplorer ! Bien construite et bien menée, l'intrigue est maîtrisée de bout en bout, narrée avec un art consommé. Une action palpitante et rythmée, pas le moindre temps mort, de belles surprises, des descriptions soignées, très visuelles jusque dans les plus infimes détails, on peut sans mal affirmer qu' "OmbreMage" est un livre à grand spectacle, fin en apothéose du cycle des Ravens. James Barclay signe donc une belle réussite, un roman enthousiasmant dans la droite ligne des deux précédents, toujours aussi prenant, captivant, tonique.

Un très grand moment de fantasy ! Tous ceux qui furent conquis par "AubeMort" et "NoirZénith" seront indubitablement transportés et séduits par "OmbreMage". Un seul conseil pour tous les autres : n'hésitez pas, plongez sans crainte dans cet excellent cycle, vous ne serez certainement pas déçus !

MGRB

partager sur facebook :