Couleurs gagnantes

Elizabeth MOON

Bragelonne, 2004
20 euros.
Troisième et dernier tome de la série Heris Serrano



Suite et fin des aventures de notre madone de l'espace. Heris Serrano, toujours commandante du yacht spatial " Le beau plaisir ", se voit attribuer une mission secrète par sa tante, l'amiral Serrano. Elle doit rejoindre le système Xavier, convoité par l' " Amicale ", redoutables pirates interstellaires qui s'infiltrent parmi les FSM (Forces Spatiales Marines). Ca tombe bien, sa patronne Lady Cecelia de Markos doit s'y rendre pour choisir des chevaux bien étalonnés. Pendant ce temps, Lord Thornbuckle, qui a repris le gouvernement, envoie Ronnie et son ami George dans le système Guerni, officieusement pour découvrir si quelqu'un fait de la contrebande de drogue réjuvenante. Les deux amis découvrent alors les clones de l'ex-prince (cf tome 2) qui les capturent. Heris Serrano voit arriver d'un mauvais oeoeil deux croiseurs FSM commandés par un traître. Seule solution, prendre le commandement du croiseur en chef et défendre le système contre l'amicale.
Le premier tome était plaisant, le second s'essoufle, le troisième est hors du coup. Pendant que Lady Cecelia se morfond parce qu'elle est redevenue jeune, pendant qu'elle cherche à créer une nouvelle race équestre (sur les deux tiers du livre...), Heris Serrano contemple son vaisseau, plein de technologie, et un nouveau membre d'équipage, Koutsoudas, technicien de scanner hors norme. Apparemment, la tante amiral aurait joué de ses appuis pour que sa nièce devienne commandante du " Beau plaisir ", et aurait suivi de loin ses exploits.
Quant à Ronnie et George, ils vont se jeter tête baissée dans la gueule du loup, pareils à eux-mêmes.
Personnages secondaires inexistants, situations dignes d'une série allemande d'action... A oublier.

Temps de livres


Double jeu

Elizabeth MOON

Bragelonne, 2003
20 euros. Deuxième tome de la série Heris Serrano.
Traduit de l'anglais (USA). Première parution dans la langue originale en 1994.



Brillant officier des Forces Spatiales Marines, le lieutenant Heris Serrano a dû réintégrer la vie civile après avoir été congédiée de l'armée et s'est alors recyclée, professionnellement parlant, dans le transport privé. Engagée par Lady Cecelia de Markos, une vieille dame richissime de plus de quatre-vingts ans, ancienne cavalière émérite, femme de caractère d'une vigueur peu commune pour une personne d'un âge aussi avancé, elle a pris en charge le commandement du Beau Plaisir, un yacht de luxe intergalactique. Son premier voyage n'a pas été de tout repos (voir "Partie de chasse"), mais elle a su triompher d'un "club de chasse" très particulier qui se servait de proies humaines. Quelle n'est pas sa surprise quand elle découvre qu'y étaient impliqués un général (en fait son ancien supérieur hiérarchique) et le prince Gerel, héritier du trône en ligne directe, que les membres de ce club ont manipulé de telle manière qu'il ne puisse pas refuser de participer à l'horrible chasse à l'homme. Comment a-t-il pu se laisser berner de la sorte ? C'est bien ce que se demande lady Cecelia, parente de Gerel, et qui se souvient de lui comme d'un esprit vif et brillant. Pour éviter le scandale, la vieille dame propose de ramener le prince chez lui, et alors que le Beau Plaisir se prépare à entreprendre le voyage de retour, il devient de plus en plus évident que Gerel, victime d'un empoisonnement, est en train de devenir idiot, ce qui devrait l'écarter définitivement de la succession royale. Contre l'avis d'Heris, lady Cecelia décide d'en aviser le roi. Mais la vieille dame succombe à une attaque, alors que le yacht, mis en chantier, doit subir des travaux d'entretien courants. Coma dépassé, annoncent les médecins. Et quelle n'est pas la stupeur des héritiers, lors de la lecture du testament laissé par la défunte qui lègue son vaisseau à Heris Serrano. La famille tout de suite conteste ce testament et le Beau Plaisir est mis sous scellés... Mais Heris, bien décidée à ne pas se laisser intimider, reprend les commandes du yacht et se met en quête d'un remède susceptible de guérir le prince, embarqué lui aussi à bord, tout comme son clone officiel...

Où l'on retrouve avec plaisir Heris Serrano, sympathique jeune femme, vivante et attachante, du space opera imaginé par Elizabeth Moon. Un complot à déjouer ? Avec l'aide de son employeuse, Lady Cecelia, Heris est aux premières loges ! Après avoir sauvé un prince de sang royal dans "Partie de Chasse" , elle va s'attacher à démasquer celui qui, dans l'entourage de ce prince, cherche à le perdre. Et puis, elle est restée fidèle à ses premières amours pour l'armée, a gardé des sentiments pour ses anciens camarades qu'elle a fait involontairement emprisonner. Depuis le premier tome, l'environnement et les personnages qui donnent vie à l'histoire sont connus. Plus de surprise de ce côté-là. Et puis, dans "Double jeu", le Beau Plaisir dont on ne cesse pas de vouloir refaire la décoration intérieure - important tout de même pour un yacht de luxe ! - est à quai et ses occupants demeurent à terre, bloqués... pour pas grand chose. Si bien qu'on a vite l'impression de tout doucement glisser du roman de science-fiction vers le roman d'aventures. Mais bon ! Elizabeth Moon n'en sait pas moins construire une histoire et captiver son lecteur. Impossible de rester insensible, de ne pas suivre avec intérêt la quête d'Heris Serrano, de ne pas être impatient de connaître le sort réservé à Lady Cecelia, d'apprendre de quelle manière pourra ou non être défait le traître qui a juré la perte du prince Gerel. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde, et cela d'autant moins que le récit est porté par l'écriture toujours aussi simple et fluide de l'auteur.

On espérait mieux. Le livre offre tout de même un bon moment de détente.

MGRB


Partie de chasse

Elizabeth MOON

Bragelonne, 2003
20 euros. Premier tome de la série Heris Serrano.
Traduit de l'anglais (USA). Première parution dans la langue originale en 1993.



En raison d'une sombre affaire, Heris Serrano, brillante lieutenant des Forces Spéciales Marines issue d'une grande lignée d'officiers prestigieux, s'est vue contrainte de démissionner et de quitter l'armée. C'était elle ou son équipage !... Elle est alors embauchée par une riche et excentrique vieille femme, Lady Cecelia, pour prendre le commandement d'un yacht interplanétaire de luxe lui appartenant. Mais alors qu'elle s'était faite à l'idée des nombreuses altercations qui ne manqueraient pas de l'opposer à sa nouvelle patronne, c'est avec le plus grand plaisir qu'elle se surprend à apprécier cette dernière qui gagne vraiment à être connue et avec laquelle, tout compte fait, elle s'entend à merveille. Heris qui pensait même avoir dégotté un travail plutôt tranquille voire peu excitant n'est d'ailleurs pas au bout de ses surprises. La vie à bord d'un yacht de luxe interstellaire n'est assurément pas de tout repos ! C'est ce qu'Heris découvre au cours de son premier vol civil. La voilà en effet obligée de sécuriser son vaisseau qui a servi au transport de marchandises de contrebande et contrainte d'entreprendre d'importants travaux afin de le rendre plus performant. Elle devra se frotter à des voyous et trafiquants de tout poil, des passagers imbus de leur personne et autres membres de la jet set interplanétaire, un milieu dont elle ignorait tout jusqu'à présent...

Elizabeth Moon est une véritable touche à tout. Diplômée en biologie, cette ancienne militaire - engagée dans le corps des Marines en pleine guerre du Viêt-Nam - devenue par la suite programmatrice, assistante paramédicale, puis conseillère municipale, connaît parfaitement bien le monde fait d'ordre et de discipline qu'elle met en scène dans "Partie de chasse". Il s'agit là d'un space opera bien construit, bien narré et bien mené, commençant certes doucement mais dont le rythme s'accélère dès lors que le yacht atterrit sur la planète où Lady Cecelia doit retrouver ses compatriotes ; un roman qui peu à peu prend de l'ampleur, orchestré autour d'une héroïne qui a tout d'une femme de tête. Militaire dans l'âme, Heris Serrano est un personnage des plus sympathiques, vivants et attachants, un personnage qui n'est pas sans rappeler Honor Harrington, la célèbre héroïne imaginée par David Weber. Heris a su intelligemment mener sa carrière jusqu'à ce qu'elle soit obligée de démissionner et, pleine de ressources, elle a réussi à rebondir pour se recycler professionnellement dans les transports civils. En véritable chef, elle a toujours à coeoeur de défendre son équipage et jamais n'outrepasse ses droits. Ses aventures l'amènent à affronter bien des dangers plus périlleux les uns que les autres, à côtoyer la jet set interplanétaire, occasion toute trouvée pour l'auteur d'égratigner les riches oisifs et les gens de pouvoir qui se croient tout permis.

Un bon moment de lecture ! Le moins qu'on puisse dire est qu'on attend maintenant la suite des aventures d'Heris Serrano avec une certaine impatience !

MGRB

partager sur facebook :