Les Gardiens des enfers

ALCANTE, MATTEO

Glénat, 2010



En août 1859, au large du Pays de Galles, un gardien de phare sauve son collègue lors d'une tempête. Ayant perdu sa main durant le sauvetage, il est affecté au phare de South Stack, en pleine terre. Mais son nouveau collègue gardien se révèle être assez effrayant...

Les Gardiens des enfers est un mélange d'aventures et d'horreur. Aventures : le sauvetage du gardien et le naufrage du bateau, le Royal Charter dont seuls 39 passagers sur 450 sortirent indemnes (la tempête de la nuit du 25 au 26 octobre 1859 provoqua dans la réalité 200 naufrages au large des côtes britanniques). Horreur : la folie meurtrière du gardien du phare de South Stack. Le scénario est basé sur un mélange de faits réels et de fictions ajoutées par Didier Alcante pour pimenter cette histoire. L'ensemble est expliqué en fin d'album, agrémenté de quelques photos montrant la visite des deux compères au phare en janvier 2010. Il fait également le lien avec la découverte et l'exploitation de gisements d'or en Australie, alors colonie britannique.

L'album est plutôt réussi, avec un bon suspense dans un lieu isolé. Un truc à la Shining, comme l'avoue Didier Alcante, mais aussi un peu fantastique, avec des prophéties un tantinet maléfiques. Le déchaînement des éléments et la tempête se retrouvent dans le phare et conduisent le lecteur dans une ambiance angoissante.

Et puis, l'album ne proposera pas une fin à l'eau de rose mais bien plutôt une horreur dans laquelle le mal triomphera. Ça surprend toujours, les fins fleur bleue étant plus souvent l'habitude des scénaristes.

Le dessin de Matteo est bon avec de l'expression dans les visages. Matteo, architecte de formation, a démarré dans le monde de la BD avec Mèche rebelle.

On consultera aussi avec intérêt ce site dédié aux phares dans la BD : étonnant et riche puisqu'une soixantaine d'albums ont été publiés ayant pour cadre un phare !

Attention, il existe une autre BD portant le même titre, un album d'heroic fantasy pour adolescents et qui n'a rien à voir avec le présent album.

Marc Suquet


Kim

MATTEO, ZIDROU

Dupuis, 2003
coll. Repérages. 9,50 euros
Premier tome de la série "Mèche Rebelle" à paraître.



A quinze ans, Kim est belle. Très belle même ! Une mèche rebelle sur le front, elle a la vie vissé au corps, une existence heureuse dont elle profite pleinement : flirts et joie de vivre sont ses seules préoccupations. En bonne fille, elle accepte de jouer, aux côtés de sa soeoeur aînée Alicia, un des deux anges dans le tableau vivant mis en scène par son papa sur le thème de la Nativité dans la crèche de Noël. Kim est une parfaite jeune fille en somme ! Belle, intelligente, aimante et... bien malchanceuse en ce soir de Noël où, vêtue de son costume d'ange, elle court sur la chaussée vers le fast food le plus proche sans voir la DS noire qui surgit à toute allure au carrefour, qui ne freine pas à temps, qui la fauche et dans la foulée prend la fuite... Dans le coma, Kim est transportée à l'hôpital. Mais qui est donc la conductrice de ce véhicule, celle que l'on appelle "Madame" la Mort et qui la sème un peu trop ? Et quel sera le rôle de Lorenzo et Egide, employés du patron de la mystérieuse société Pro Tecto ?...

Cet album est l'occasion d'un moment de lecture fort agréable et des plus sympathiques. L'histoire légère, sensible, émouvante et pas moralisatrice pour deux sous que nous a concoctée Zidrou - qui sort ici avec brio de son registre habituel - est originale, complexe, prenante et fort intéressante qui plus est. Elle mêle habilement réalisme et fantastique dans une sorte de thriller et propose l'idée toute neuve d'un monde assez fascinant où se côtoient le tout venant des mortels, "les protagonistes", et ceux qui ont un rôle primordial à jouer dans la grande pièce de la Vie, "les élites majeures". Et lorsque le patron de Pro Tecto se rend compte qu'il y a eu erreur puisque Kim ne devait pas mourir ce soir-là, il rentre dans une rage folle et impose à "Madame" d'achever sa sale besogne. C'est alors que Lorenzo, l'ange gardien de Kim secrètement amoureux de sa protégée décide de tout mettre en oeoeuvre pour la sauver des griffes de la froide exécutrice et entraîne dans son sillage un nombre important de personnages qui auront tous un rôle à jouer : Kim bien sûr, joli brin de fille qui croque la vie à belles dents, adolescente dont l'avenir semblait tout tracé mais dont le destin paraît maintenant plus que compromis, Alicia, la boulotte, soeoeur et confidente de Kim, pas très gâtée par la nature, la mort, vraiment très froide et méchante, l'étudiant qui n'arrive pas à se suicider... Le suspense est bien entretenu dans cette intrigue pétillante, bien menée et bien narrée. Bref, un scénario sympa agréablement mis en images par Mattéo qui signe avec "Kim" sa première réalisation graphique. Un dessin classique mais réussi dans l'ensemble.

Une très agréable surprise ! Vivement la suite. Espérons que les albums suivants garderont autant de fraîcheur et un rythme aussi effréné que dans ce premier tome vraiment très prometteur !

MGRB

partager sur facebook :