L'idole dans la bombe

Jérôme JOUVRAY, Stéphane PRESLE

Futuropolis, 2006



La Monoposie est gouvernée par le grand Monopose, un autoritaire Président ne souffrant aucune critique. Tho Radia, une cantatrice, retrouve en cachette la Confédération des étoiles, un groupement d'opposants au Grand Monopose. Le savant Barzavotzig dont les recherches sur l'utilisation de l'uranium sont reconnues, vient de mettre au point une bombe surpuissante intégrant le principe de fission de l'atome. Pourtant, il ne recueille que le mépris de ses commanditaires politiques Le pays veut voir les choses " en grand ", or le professeur travaille sur l'infiniment " petit ". Mais d'autres personnes veulent quitter cette contrée froide et grise : la chanteuse de cabaret, qui tente tant bien que mal de convaincre les Confédérés de l'aider à déguerpir, et un loqueteux faussaire de montres, au courant des projets concernant le professeur.

Ca commence plutôt bien : une bonne intrigue avec un système politique autoritaire en toile de fond. Tout pour faire une bonne histoire. Il y a en plus des personnages du professeur incompris à la cantatrice qui souhaite s'évader du système : il y a de quoi faire. Il y a du rythme avec des assassinats au coin des rues. Le dessin est bon, assez classique mais cela sert bien le système autoritaire qui sert de toile de fond à l'histoire.

Marc Suquet

partager sur facebook :