La Nonne était une mule

William HEFFERNAN

Masque, 2007
Collection Le Masque



On retrouve à l'aéroport de New-York le cadavre d'une jeune femme éventrée, ostensiblement porteuse de quantités de préservatifs remplis d'héroïne. L'anecdote pourrait sembler banale, ce qui l'est moins c'est la nature de la demoiselle : une bonne soeoeur ! Les policiers chargés de l'enquête vont avoir fort à faire pour démêler l'écheveau compliqué d'une intrigue impliquant l'Eglise catholique et une de ses officines les plus sulfureuses et controversées, l'Opus Christi. Des personnalités influentes se mêlent de l'histoire, chacun essayant d'éviter la publicité désastreuse de cette sombre péripétie. Mais bientôt la discrétion va devenir impossible, des prêtres sont tour à tour assassinés dans les différentes paroisses de la grande pomme. Comment l'officier spécial Paul Devlin se sortira-t-il de toutes ces embûches pour faire éclater la vérité au grand jour ? Sera-t-il simplement possible de la découvrir ?
Voilà un polar de facture très classique. Tous les ingrédients sont réunis pour satisfaire les amateurs du genre, l'officier est doué d'un sens de la déduction efficace et d'un esprit frondeur qui le font sortir du lot, ses assistants sont zélés, dévoués à leur métier et d'une infaillible fidélité. Le vilain est très vilain, fanatique et pervers. Les trafiquants sont comme il se doit colombiens et sans scrupules ! Et bien sûr, petit clou de l'ouvrage, l'infecte corporation intégriste (on aura reconnu au passage de laquelle il s'agit bien sûr ) est épinglée par l'auteur sur sa nature, son espèce, ses agissements, ses membres, etc. En bref, tout est réglé au millimètre pour un dénouement final attendu et satisfaisant. Si on se laisse prendre au jeu, quelques heures de lecture agréable. Si on espérait plus au vu du bandeau qui orne l'ouvrage (masque de l'année), eh bien...

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :