L'Ange du Chaos

Michel ROBERT

Mnémos, 2004
Premier volume de la série L'agent des ombres.
coll. Icares, 19,00 euros



Dans ce monde, il existe différentes régions appelées Plans, dominées soit par les forces de la lumière, soit par celles des ténèbres, soit par celles du chaos, chacune cherchant à tirer les ficelles pour gagner le pouvoir de dominer les autres. Les forces de la lumière décident de conquérir les territoires des forces des ténèbres. Pour contrer l'attaque, les ténèbres vont faire appel à celles du chaos mais, comme toujours dans ce petit jeu, tout le monde complote.
Ils s'appellent les " compagnons du soir ", un groupe de jeunes gens à la recherche de la fortune et de la gloire dans la lumière du plan primaire, la Cité des nuages. Mais la trahison couve. Cellendhy de Cortavar, futur lige de lumière, est trahi par ses compagnons, torturé, puis jeté en prison et enfin exécuté par son meilleur ami Ghisbert de Gray. Laissé pour mort, il est sauvé par le seigneur Morion du chaos qui le guérit et en fait un mercenaire à la solde du chaos. Cellendhy de Cortovar, surnommé l' " Ange de la mort " aura l'occasion de se venger lors d'une mission qui le ramènera à la Cité des nuages.
Mais le chaos n'est pas forcément les ténèbres et notre homme, avide de vengeance, redécouvrira pendant sa mission l'amitié et l'amour de ses semblables.
Livre très agréable avec beaucoup de mouvement et une intrigue particulièrement machiavélique. Les personnages sont à la mesure du monde que Michel Robert a créé : cruels et violents à souhait. Pour un premier roman en solo, c'est une réussite. Je n'avais pas particulièrement apprécié sa participation à Malerune mais l'auteur peut vraiment donner ici toute la mesure de son talent qui me paraît prometteur dans le genre. A suivre, donc !

Jean Goasdoué


Le Dire des sylfes - La Malerune tome 2

Pierre GRIMBERT, Michel ROBERT

Mnémos, 2003
Collection Icares



A l'origine, les dieux créèrent le premier monde, l'Anarein, mais celui-ci, en proie au chaos fut détruit. Ainsi en fut-il également du second, Chorus. Déçus de la disparition de ces deux mondes détruits par ceux qui l'habitaient, les dieux en créèrent un troisième, basé sur l'Equilibre et divisé en deux parties rigoureusement symétriques, chacune protégée par une rune magique : la Belle Arcane pour l'Ældo et la Malerune pour le Maûne. Des Dalles magiques permettent à quelques initiés de voyager entre les deux mondes. Tout va donc pour le mieux jusqu'au jour où les pouvoirs de la Malerune sont libérés. Venus du Maûne, des monstres malfaisants profitent des Dalles pour envahir l'Ældo où vivent diverses espèces pensantes - humains, elfes, nains, etc. - et introduire l'Entropia, une étrange maladie qui décime les populations. La situation frise la catastrophe ; la solution de la dernière chance serait de retrouver la Belle Arcane susceptible de rétablir l'Equilibre. Eras, chevalier de Garamont s'est chargé de cette quête, mais il a disparu. Lucia et Ariale, les deux filles du chevalier, Hypolus, un magicien, et Horo le Lycante - homme-loup aux pouvoirs surprenants - se lancent à sa recherche. Ils seront confrontés à de terribles dangers et vont devoir unir leurs forces pour déjouer toutes les machinations ourdies par les Maûnes...

Le second tome poursuit la quête de la Belle Arcane. Le temps presse, le Troisième Monde est au bord du chaos et il ne reste plus beaucoup d'espoir de rétablir l'Equilibre. Chez les Sylfes, nos quatre compagnons apprennent qu'il va leur falloir récupérer et assembler six runes premières disséminées de par le monde pour vaincre la Malerune. Commence alors une nouvelle quête qui s'annonce pour le moins incertaine et périlleuse...

Une aventure enthousiasmante, vivante et attachante, dès les premières pages du premier tome écrit par Pierre Grimbert voilà déjà quatre ans et qui avait à juste titre séduit nombre de passionnés de Fantasy. Inutile de dire si la suite était attendue avec impatience ! Inutile aussi d'ajouter qu'ils ont longtemps désespéré à l'idée de ne peut-être jamais pouvoir dévorer la suite d'une histoire originale qui, annoncée en six volumes, promettait d'être sacrément passionnante. Et la surprise est de taille puisque l'auteur passe le flambeau en confiant cette série inachevée à un nouveau venu, Michel Robert, qui, avec "Le Dire des Sylfes", signe son premier roman. D'autre part, l'éditeur annonce avec la parution de ce livre que la série comptera finalement trois volumes et qu'elle sera dorénavant publiée en grand format dans sa collection Icares. Le défi est de taille, le pari plutôt risqué. Michel Robert a cependant réussi à s'approprier le monde imaginé par Pierre Grimbert et à faire siens les personnages qui l'animent. Il a du reste également pu travailler avec l'initiateur du cycle. Force est alors de reconnaître qu'il n'a pas à rougir de la comparaison.

Deux premiers tomes de la trilogie "La Malerune", en cours de publication. Le premier volume est une réédition du roman paru initialement en 1998 dans la collection Légendaires chez Mnémos.

MGRB

partager sur facebook :