Ange-Marie

Aude ETTORI, Eric STALNER

Dupuis, 2005



La campagne, printemps 1920, Luce une enfant et ses copains trouvent un soldat endormi, Ange Marie. Lui et son copain Louis trouvent du travail dans la ferme ou habite Luce. Ange Marie a une histoire venant de la guerre qui l'obsède : il y a tué une femme, une civile, par erreur. Ange Marie vient habiter dans un château que l'on dit hanté dans lequel il trouve un vieillard, Monsieur Grégoire, un peu fou et qui lui apprendra le dessin. Quelques années plus tard, Luce se laisse entraîner par un imbécile du village. Ange Marie la récupérera.

Voilà une histoire qui n'est guère originale. Le souvenir obsédant qui tiraille le pauvre être n'est pas d'une grande nouveauté. Mais malgré cette petite pauvreté, l'histoire se laisse lire. Les personnages eux non plus n'ont pas grande originalité. On y voit plusieurs situations très différentes : la guerre puis la vie tranquille d'un petit village de campagne. Le dessin lui est assez original. Bien coloré avec pas mal de détails. C'est sûrement un des points forts de l'album.

Annecat

partager sur facebook :