A coucher dehors

ANLOR, Aurélien DUCOUDRAY

Bamboo, 2016



La cabine téléphonique du quartier étant virée, les trois potes SDF qui avaient attaché leur tente à l'antédiluvien tech de com sont chassés de leur très provisoire domicile. Rassure-toi, lecteur, foin de Grande-Synthe ici. La figure des SDF, Amédée, un grand gaillard barbu à qui on n'en conte point, hérite au même moment d'une petite maison. Mais voilà, s'il accepte l'héritage, Amédée accepte également de s'occuper de Nicolas, le fils de la tante décédée, porteur de trisomie et passionnément passionné par Gagarine, le premier cosmonaute russe.

Rare que le héros d'un album soir porteur de trisomie. C'est donc une bonne idée d'avoir choisi ce Nicolas, un homme différent qui sera progressivement adopté par la joyeuse troupe. Évidemment, l'album pourrait flirter avec le bon sentiment. Mais le scénario et la pêche communicative des trois gaillards évitent le faux pas, même si les fleurs bleues pointent parfois leur nez, notamment lors des retrouvailles d'Amédée et de son ancienne copine. Mais bon, rythme et gouaille sont au rendez vous et la fin surprenante ne laissera pas le lecteur sur un peinard happy end.

Bref, plutôt sympa.

Marc Suquet

partager sur facebook :