La Lumière de Bornéo

Frank PE, ZIDROU

Dupuis, 2016
Le Spirou de, T. 10



Tiens-toi bien, toi le lecteur qui a dans la mémoire une image bien sage de Spirou : ton héros a vieilli et porte des lunettes, carrées au bout du nez, façon papy ! Les livreurs possèdent dans ce dernier Spirou ce qu'il me sera difficile de taxer de sourire du plombier, tant j'ai de respect pour la profession. Et puis, quel militant que ce Spirou, qui refuse de modifier son article sur la société CBC, qui détruit la forêt amazonienne, mais est également... actionnaire du journal qui l'emploie. Bref, le héros a bien changé, mais il n'est pas pour autant fatigué.

A Mauvais Genres, nous avions aimé ces reprises du héros, Le Journal d'un ingénu mais aussi Le Groom vert de gris. Cette nouvelle reprise de notre célèbre journaliste, comme toutes les autres, dépoussière son héros mais aussi son pote Fantasio. Celui-ci, à l'heure du choix entre militantisme et salariat, penche très nettement pour la deuxième option.

Spirou prendra en charge Fauvette, la fille du dompteur Noé, manifestement plus doué avec les animaux qu'avec les humains. Fauvette suscite l'irruption de l'univers féminin dans la vie du duo masculin, Spirou-Fantasio. Eh oui ! quand elle demande à Spirou si par hasard il posséderait des serviettes hygiéniques, l'album pour enfants perd un tantinet son ton angélique. J'ai apprécié le dessin, qui n'est bien sûr pas celui de mon enfance, mais tant mieux. Un seul regret, Champignac se perd dans une histoire de champignons envahisseurs dont on ne voit pas très bien ce qu'elle a à faire avec la mayonnaise.

Marc Suquet

partager sur facebook :