Le regard de l'apocalypse

Roberto DAL PRA, Juan GIMENEZ

Soleil, 2005



En 1972 durant la guerre du Vietnam, lors de l'attaque d'un village par des américains, le sergent Bogart assiste à un évènement incompréhensible : un enfant vietnamien, d'un simple regard semble-t-il, fait exploser deux hélicoptères en plein vol... !

En 1989, on retrouve le sergent Bogart à Chinatown. Marqué par son aventure asiatique, il est devenu écrivain de l'étrange. C'est en enquêtant sur la " secte de l'oe'oeil tatoué " qu'il va de nouveau croiser la route de cet étrange enfant aux pouvoirs dévastateurs...

C'est assez bon : il y a de l'histoire avec la guerre du Vietnam mais aussi la guerre des gangs. Il y a aussi du fantastique avec ce regard qui tue et dont le pouvoir s'accroît avec le temps en même temps qu'il détruit le corps de son possesseur. Il y a donc un bon scénario dont on a envie de connaître la suite. Les personnages sont bien représentés physiquement mais aussi psychologiquement avec l'amour du fils pour sa mère qui va s'arrêter lorsqu'il se rendra compte que sa mère ne s'intéresse à lui que pour son pouvoir. C'est bien dessiné avec des figures assez réalistes et pas mal de couleurs. Un bon album.

Marc Suquet


Rien de bien nouveau dans ce scénario, mais c'est bien raconté. Gimenez, que l'on connaît mieux aujourd'hui (il s'agit d'une réédition) pour sa collaboration avec Jodorowsky dans la série de La caste des Méta barons, apporte une grande force de caractère à ce récit par des personnages " forts en gueule " et des ambiances inquiétantes. On se laisse prendre facilement par le récit et on est à la fin assez horrifié par le dénouement.

Annecat

partager sur facebook :