Hommes à la mer

Riff REB'S

Soleil, 2014



Dernier opus de la trilogie de Riff Reb's, Hommes à la mer mets en images huit nouvelles de grands noms de la littérature. On nous y raconte les gens de mer comme des explorateurs du néant, combattant les éléments et flirtant avec le légendaire.

Entrecoupé de  doubles pages illustrant des extraits de textes célèbres, ce recueil est une pépite d'interprétation et de justesse. De son coup de crayon gras et net, le dessinateur d'origine algérienne retranscrit fidèlement l'ambiance noire et poisseuse de ces courtes histoires marines, où l'océan avale les hommes à l'amer destin et dresse les loups qui le parcourent.

Vivifiant.

Alain


Pour le troisième tome de sa trilogie maritime, après l'illustration de récits de Pierre Mac Orlan et Jack London, Riff Reb's a choisi de présenter huit nouvelles sélectionnées parmi celles qu'ils préfère. J'ai trouvé leur sujet un peu inégal : j'ai profondément aimé la première nouvelle, celle du grand-père scaphandrier qui fabrique un cheval sous-marin pour son petit-fils, ou encore la seconde, la vengeance de la chiourme d'une galère lors de la visite d'une princesse. Les autres me semblent plus superficielles, trop rapides si bien que ces histoires de tempête, d'amour impossible ou encore de contrebandiers ne parviennent guère à s'imposer.

Le dessin est très beau : essentiellement noir, dur et inquiet. Les quelques cases de couleur ne suffisent pas à conférer à l'ensemble un ton plus optimiste.

Bref, une belle ambiance pour des récits un peu inégaux.

Marc Suquet

partager sur facebook :