Renaissance

Sylvain CORDURIE, Andrea FATTORI

Soleil, 2014
Sherlock Holmes, Les Chroniques de Moriarty, T. 1



Moriarty est mort. L'ennemi juré de Sherlock Holmes s'est sacrifié afin d'empêcher les anciens dieux d'arriver sur terre. Après un an emprisonné dans un monde parallèle, l'homme le plus craint de Londres revient d'entre les non-vivants pour retrouver et détruire les copies de l'ouvrage qui a précipité sa perte : le Necronomicon.

Le croisement des mythologie de Conan Doyle et de Lovecraft n'est pas nouveau. Mieux, les époques et les lieux d'action sont assez proches pour que le mélange ne soit pas surprenant. Enfin, les aventures du détective de Baker Street font, selon l'interprétation, volontiers place au surnaturel et à la magie noire. Pour ces raisons, croiser les anciens dieux et le Necronomicon dans un album dédié au grand ennemi de Sherlock ne choque pas. Au contraire, le lecteur friand du genre aura la sensation d'assister aux retrouvailles de vieux amis.

A partir de ce constat, il est dommage que le scénario prenne des raccourcis trop sévères et des virages trop serrés, au risque de rendre l'ensemble brouillon et parfois un peu bâclé. Reste que votre serviteur a pris du plaisir à lire l'album, qui pourrait être un spin off de La Ligue des gentlemen extraordinaires du maître Moore.

A suivre.

Alain

partager sur facebook :