Les Portes de l'enfer

Michelangelo LA NEVE, Marco NIZZOLI

Glénat, 2014
Lucifer Sam, T. 1, traduit de l'italien par Hélène Dauniol-Remaud



Moi qui pensais être un adorateur inconditionnel des Floyd et connaisseur de la discographie, v'la t'y pas que notre pote Mike m'a signalé que ce titre était aussi celui d'un morceau de mon groupe favori, appartenant à l'album The Piper at the Gates of Dawn !

Liz Frazier, hors de son succès de romancière, c'est une vraie mère bien collante. Aussi, quand elle l'accompagne à l'aéroport de New York pour des vacances qu'elle lui offre à Paris, Syd est-il bien content de la voir partir. Mais l'assassinat de sa mère et la rencontre avec un top model vont l'entraîner dans un registre bien différent, celui du satanisme.

Euh..., c'est la première fois que je lis une BD dans laquelle le héros bouffe des chats crus après les avoir tués en les balançant contre un mur et qui fait des petits tas avec leurs os après les avoir consciencieusement léchés : non, ce n'est pas un album tranquille que l'on découvre ici !

En dehors de cette ambiance quelque peu surprenante, l'album est vraiment sympa avec une plongée dans un monde terrifiant, un vrai suspense et un tout début d'explication qui laisse encore, bien sûr, le lecteur sur sa faim, laquelle sera sûrement assouvie dans le deuxième tome.

Pas mal du tout !

PS : ras le bol de ces couleurs froides et artificielles que nous balancent les coloristes dans les BD actuelles ! Il n'y a guère de subtilité, de profondeur, de chaleur mais plutôt des couleurs en toc, exprimant l'efficacité dans les contrastes mais aussi la faiblesse dans la recherche et la création. Un peu d'imagination, reprenez vos crayons et faites nous plaisir !

Marc Suquet

partager sur facebook :