La Mer des monstres

Attila FUTAKI, Robert VENDITTI

12 bis, 2013
Percy Jackson, T. 2, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Emilie et Barbara Le Hin



Percy Jackson n'est pas un garçon comme les autres. Il faut dire qu'être le fils caché de Poséidon amène son lot de surprises et de responsabilités. Après un premier tome où se croisent pêle-mêle centaures, harpies et dieux vengeurs, le deuxième opus nous fait retrouver Percy menant une vie banale de lycéen demi-dieu. Son quotidien se trouve cependant bouleversé lorsqu'il se retrouve investi d'une mission divine : retrouver la toison d'or pour guérir l'arbre de vie, élément naturel garant de l'équilibre universel. Sa quête l'emportera contre vents et marées vers le secret de ses origines, au-delà de la mer des monstres.

Adapté du "roman-jeunesse-à-succès", l'idée forte de l'histoire est que nos charmantes têtes blondes s'identifie aux jeunes terriens tiraillés entre leur condition d'humain et leur part divine. C'est en tout cas ce qui transpire du livre. Malheureusement l'adaptation en bande dessiné est quelque peu passée à côté de son sujet pour des raisons purement pratiques : ellipses mal contrôlées, contexte peu expliqué, transitions maladroites, dessins parfois étonnamment peu cohérents d'une case à l'autre (en particulier pour les visages et les proportions des personnages). Ces quelques "astuces" de dessinateurs nous font nous demander si cela est par paresse ou par ignorance que les créatures des océans sont cruellement absentes de la mer des monstres.

Pour résumer, cette adaptation manque de subtilité et semble quelque peu bâclée. La bonne volonté des auteurs ne suffit pas à adapter un roman aussi riche.

Alain

partager sur facebook :