Retour à la liste des rencontres

Lisle noir, les vendanges du polar

Festival du polar de Lisle-sur-Tarn, du 24 au 25 septembre 2016

"Quand le rouge est tiré, il faut le noir".

Pour la seconde édition des Vendanges du polar de Lisle-sur-Tarn, trente-six auteurs français et étrangers étaient présents. L’Association Polars sur Garonne assurait, comme l’an passé, la direction littéraire et la programmation du festival. Elle avait choisi comme thème "Le Thriller".

Comme l’an passé, un programme varié, "copieux et alléchant", était proposé aux amateurs de polars comme à ceux qui le sont moin... Deux journées de fête du polar... et du vin ! Tables rondes, cafés littéraires, conférences, Murder Party, expos BD, expos photos, ateliers BD, atelier des goûts et des odeurs, atelier de la gendarmerie scientifique, circuit des vendanges (Belles autos dans les vignes), dégustations vigneronnes...

Quelques rencontres plus particulièrement appréciées : Sophie Hénaff, Michaël Mention, Bernard Minier, Gunnar Staalesen, Franck Thilliez... Il est à signaler, une fois de plus, que les auteurs de polars, TOUS les auteurs de polars sont très abordables et très proches de leurs lecteurs...

Une autre rencontre, très appréciée également (et une discussion très intéressante), celle de Clotilde de Brito, Championne du monde de slam 2015, qui a participé avec grand talent à l’inauguration du Festival.

Quelques autres moments privilégiés : à la fin de l’inauguration, "l’appel" des auteurs par Ida Mesplède, la présidente de l’association Polars sur Garonne. Auteurs se présentant, l’un après l’autre, au pied du podium des officiels, et ovationnés par le public déjà nombreux...

Citons également "La dictée assassine" de Daniel Picouly. "Humour et gentillesse !" Pendant les deux journées du Festival, il n’a cessé de "dédicacer !" Le spectacle de danse Hip Hop, avec l’association Jeunes danseurs de rue, le Memory Jazz Band et sa musique Dixieland...

Cette année encore, nous n’étions pas les seuls "visiteurs bretons". Deux "Goélands masqués", curieux, intéressés et fort sympathiques ont, comme nous, sillonné le Festival...

- Une pensée pour le Bar de l’Olivier et ses accueillants propriétaires, où avec Claude Mesplède – " Le Pape du polar" - nous avons pu refaire le monde, "discuter de tout et de rien", en dégustant, à l’ombre bienfaisante, une boisson rafraîchissante...

- Une pensée pour Marie... pour "la Dame du banc"... pour Monsieur Rolland, de la ferme de Rayssaguel, près d’Albi conteur et historien hors-pair...

- Enfin, une pensée pour nos sympathiques hôtes du Domaine Dutilleul, "notre camp de base"...

Bernard Minier et Claude Mesplède


Gunnar Staalesen


Ian Manook, Franck Thilliez et Colin Niel