Retour à la liste des rencontres

Quinzième festival du Goéland Masqué

Du 21 au 25 mai 2015


"Tempus fugit velut umbra". Eh oui, "le temps passe comme l’ombre". Déjà 15 ans ! Le Goéland Masqué a déjà 15 ans et il n’a cessé de grandir. De Salon il est devenu Festival, puis Festival international. Durant ce long week-end de la Pentecôte, Penmarc’h a été, comme chaque année, la cité de la B.D., de la littérature noire et policière et également de la littérature pour la jeunesse... Le programme, qui a fait ses preuves, n’a pas changé : rencontres avec les auteurs ("un très beau plateau", comme d’habitude), discussions, débats, conférences, dédicaces, lectures publiques et musicales, jeux littéraires, Dictée noire, tables rondes, spectacles... Inutile de préciser que ces trois journées passées au Goéland Masqué ont été bien remplies !

La salle Cap Caval demeure le lieu phare du Festival, qui s’éclate dans plusieurs endroits de Penmarc’h et des communes environnantes, en particulier dans des cafés où l’accueil est toujours chaleureux. Comme on a pu lire dans Ouest France, "Le Goéland Masqué joue les bars parallèles". Cela a été, une fois de plus, un grand plaisir de voir ou revoir des auteurs toujours souriants, accueillants et disponibles. Des auteurs "gentils"... Le grand Ian Rankin a une explication à ce sujet : "Les auteurs de romans policiers sont gentils grâce à toute la noirceur qu’ils déversent sur le papier"...

Citons plus particulièrement Gérard Alle, Briac et Arnaud Le Gouëfflec (récompensés par le Prix Mor Vran de la B.D.), Nicolas Mathieu (Lauréat du premier roman avec Aux animaux la guerre), Graham Hurley, Martyn Waites, William McIlvanney, Sam Millar, Carlos Salem, Michel Dréan, Hervé Sard, Ian Manook, Roger Martin, Patrick Raynal, Marc Villard, Jean-Bernard Pouy (nouveau président du Goéland Masqué qui succède à Jean-François Coatmeur, avec qui nous avons pu nous entretenir un bon moment). Rencontré également l’ami Yvon Coquil (naguère lauréat du premier roman, lui aussi, avec Black Poher)... Rencontre attendue et privilégiée avec Claude Mesplède, le grand Claude Mesplède accompagné de son épouse Ida (Polars sur Garonne) qui mène débats et discussions avec humour, bienveillance et efficacité...

Quelques moments forts parmi tant d’autres : l’inauguration du festival, la remise des prix et le très bel hommage rendu à Abdel Hafed Benotman, "Diversités anglaises" avec Graham Hurley et Martyn Waites (bar "Chez Cathy" à St-Guénolé), "Léo Tanguy et le Poulpe, héros de notre temps" avec "un sacré trio" : Gérard Alle, Michel Dréan et Hervé Sard (librairie-café "La Joie de lire" à St Guénolé). L’exposition "Charlie" (salle Cap Caval). Dessins de presse d’une trentaine d’auteurs... Nous aimerions féliciter l’équipe de bénévoles du festival pour leur dynamisme, leur disponibilité et leur gentillesse. "C’est la même équipe depuis des années. Le Goéland Masqué est une grande famille" a déclaré Christiane Braud, secrétaire de l’association créatrice du Festival, au Télégramme. Last but not least, un très, très grand bravo à Roger Hélias, le président de l’association du Goéland Masqué !

Roque Le Gall





Chez Cathy - Ida Mesplède, Graham Hurley et Martyn Waites



Briac et Arnaud Le Gouëfflec



Claude Mesplède



Graham Hurley



Ida Mesplède, Ian Manook et Roger Hélias



Michel Dréan, Hervé Sard et Gérard Alle