Retour à la liste des rencontres

Lisle noir, les vendanges du polar

Festival du polar de Lisle-sur-Tarn, du 25 au 27 septembre 2015

Lisle-sur-Tarn est une Bastide créée au XIIIe siècle par Raimond VII, Comte de Toulouse. Port fluvial florissant sur le Tarn, elle fut longtemps une voie commerciale de premier ordre qui assurait le transport du pastel et du vin vers Bordeaux et l’Angleterre. Ses ruelles bordées de maisons à encorbellements, encore pourvues de pontets, sa place à couverts (la plus vaste de ce genre dans le Sud-Ouest), son église Notre-Dame-de-La-Jonquière (classée monument historique), son musée Raymond Lafage, les vestiges de l’ancien port... attirent régulièrement de nombreux visiteurs.

Les 25, 26 et 27 septembre, la charmante bastide a changé de nom. Lisle-sur-Tarn est devenue Lisle Noir pour ce long week-end. La raison ? On allait y célébrer les vendanges... Des vendanges particulières et originales. Les vendanges du polar ! Autrement dit, un festival du polar, une première dans le Tarn, allait s’y tenir pendant trois jours.

D’après ce que nous en savons, "ce festival a été initié par une volonté locale de créer un grand événement et une volonté de l’association Polars sur Garonne d’installer un lieu d’échanges entre auteurs et public"... Les organisateurs étaient "tous investis autour d’un même thème et d’une même passion : le polar... et le vin".

Trois journées durant lesquelles nourritures intellectuelles et nourritures terrestres se sont unies pour la plus grande satisfaction d’un public conquis et heureux : animations diverses (un magnifique spectacle équestre, par exemple), fanfares, expositions, tables rondes, cafés littéraires, conférences et débats, rencontres et discussions avec les auteurs... et les vignerons. Séances de dédicaces, mais les vignerons n’ont rien signé.

Citons quelques rencontres particulièrement appréciées (on va forcément oublier quelques noms) : Mouloud Akkouche, Stéphane Bourgoin, Caryl Ferey, Graham Hurley et son compère Martyn Waites, Marcus Malte, Ian Manook, Bernard Minier, Nadine Monfils, Jean-Bernard Pouy, Patrick Raynal, Marc Villard, Hervé Delouche... Citons, bien sûr Ida Mesplède qui s’est démenée sans compter, Claude Mesplède, le Pape du Polar, Parrain de ce premier festival qui sera pérennisé, tant ce fut une totale réussite ! Même le soleil était de la partie ! Nous espérons donc vivement pouvoir retourner à Lisle-sur-Tarn l’an prochain.

Roque et Arlette

P.S. : Nous n’étions pas les seuls "visiteurs bretons"... Deux "Goélands Masqués" étaient venus de Penmarc’h : Roger Hélias que l’on ne présente plus, meneur de débats talentueux, et sa charmante épouse Denise.

P.S. : Quelques remerciements et compliments "en vrac" :

Bravo à tous les bénévoles, à Marie (elle se reconnaîtra), à la Cantina, au bar l’Olivier, au Domaine Dutilleul... Merci enfin à Claude et Ida de nous avoir fait part de cet événement culturel et festif !

La place à couverts


Le Poulpe


Mouloud Akkouche et Roger Hélias


Stéphane Bourgoin


Claude prend une photo