Retour à la liste des rencontres

"Noir sur la ville"

Lamballe, 14-16 novembre 2014

Novembre, c’est l’automne, le vent, la pluie... Novembre, c’est la Toussaint, l’Armistice, journées de recueillement et de commémoration. Novembre c’est également "Noir sur la Ville", un week-end de commémoration sinon de recueillement, lui aussi, pour les amoureux du polar et du roman noir.

Près d’une quarantaine d’auteurs, français et étrangers, des illustrateurs de BD... avaient donné rendez-vous à leurs lecteurs dans la jolie cité de Lamballe, devenue pour trois jours la capitale du polar. Il y avait là les pionniers, les piliers, les fidèles, les incontournables, les pères fondateurs (Jean-Hugues Oppel, Jean-Bernard Pouy, Gérard Alle, Marc Villard, Claude Mesplède). Une vingtaine d’auteurs venaient pour la première fois au festival. Parmi ces derniers, quatre étrangers (l’Italien Francesco De Filippo, les Espagnols Christina Fallaras et Ignacio Del Valle, le Cubain Lorenzo Lunar), Ian Manook dont le roman Yeruldegger a été favorablement accueilli par la critique et par le public, Michel Bussi que l’on ne présente plus, Michaël Mention, un jeune auteur talentueux et très à l’écoute de ses lecteurs...

Comme les précédentes, cette 18e édition à été un succès. La soirée cinéma (carte blanche à Dominique Sylvain), les diverses animations à la bibliothèque et surtout les rencontres, débats, expositions... à la Salle municipale ont attiré un public nombreux. On parle de 2000 visiteurs pour cet "événement culturel phare des Côtes d’Armor".

Une fois de plus, nous avons apprécié cette visite à Lamballe, où outre les différents auteurs – toujours très accessibles – on peut également faire des "rencontres très intéressantes" : les éditeurs de La Gidouille, le talentueux Claude Le Nocher, ce couple angevin passionné de lecture et présent chaque année, et même des Brestois, fidèles tout comme nous de notre grande librairie de la Cité du Ponant... Et puis, cerise sur le gâteau, nous avons enfin rencontré Ida ! Ida Mesplède !

Il faut, à nouveau, féliciter tous les bénévoles de l’association "La Fureur du Noir" et leur président, Alain Le Flohic. Terminons sur cette déclaration pertinente de Jean-Hugues Oppel : "Pour moi, Lamballe figure dans le top 3 des festivals de polar en France."

Roque et Arlette

P.S. : Nous avons retrouvé, avec un grand plaisir, notre restaurant lamballais favori, "Au Bœuf d’Or".

Débat avec L. Lunar


Gérard Alle


Ian Manook


M. Mention


Marc Villard